Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le groupe Royer compte fermer son usine de Blanquefort

, , , ,

Publié le

Il est le principal négociant français de chaussures avec des marques comme Kickers. La baisse de ses ventes l'oblige à revoir sa stratégie. Les syndicats évoquent la suppression de 163 emplois, la direction estime que ce chiffre ne traduit pas la réalité.

Le groupe Royer compte fermer son usine de Blanquefort
Chaussures Kickers
© Groupe Royer

Installé à Fougères (Ille-et-Vilaine), le groupe Royer revoit sa stratégie afin de faire face à la baisse de ses ventes composé. Le numéro un de la distribution de chaussures en France, qui emploie 718 salariés dans l’Hexagone, affichera un chiffre d'affaires 2012 en recul de 7 à 10 %, sous la barre des 300 millions d'euros. Royer vient de présenter à ses partenaires sociaux un plan de restructuration nommé R2015.

Les syndicats ont fait leurs comptes, ils estiment que 163 emplois seront supprimés. Ce que conteste la direction qui compte, toutefois, fermer l'usine de Blanquefort (Gironde). Celle-ci emploie 100 personnes réparties entre la conception, le stockage et la vente de chaussures pour enfants. La direction, qui a prévu des transferts vers d'autres sites, table sur la suppression maximum de 63 postes de travail. Elle doit aussi réduire les effectifs dans les 15 autres sites du groupe en France, notamment à Bourg-de-Péage (Drôme). 50 postes au total pourraient être concernés.

Les syndicats évoquent également la suppression de 50 emplois dans les magasins. Une dizaine sont en situation financière délicate, Royer ne veut pas les fermer mais les franchiser.

L'objectif de Jacques Royer, le président du groupe éponyme, est de réaliser une économie annuelle de 11 millions d'euros pendant deux exercices afin de retrouver une rentabilité pérenne à partir de 2015.

Stanislas du Guerny

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle