Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le groupe PSA lance un service d’auto-partage à Madrid

Julie Thoin-Bousquié , , , ,

Publié le

500 Citroën C-Zero seront déployées à Madrid et utilisables pour 19 centimes d’euro la minute. Le service, baptisé emov, est accessible grâce à un smartphone.

Le groupe PSA lance un service d’auto-partage à Madrid
Le groupe PSA Peugeot-Citroën lance emov, son service d'auto-partage à Madrid.
© Groupe PSA

Electrique et "carsharing": le groupe PSA Peugeot-Citroën poursuit son assaut des nouvelles tendances à l’œuvre dans l’automobile et la mobilité. Et consacre la transformation des constructeurs en fournisseurs de services. Via Free2Move, sa nouvelle marque de services de mobilité, PSA a lancé lundi 19 décembre une offre d’auto-partage dans la capitale espagnole, Madrid.

Baptisé emov, ce nouveau service est le fruit d’une coentreprise avec la société locale Eysa, spécialiste des systèmes de parking. Concrètement, les Madrilènes auront à leur disposition une flotte de 500 véhicules électriques Citroën C-Zero. Pour un coût d’utilisation de 0,19 euros par minute, ils pourront réserver leur véhicule via une application smartphone, ainsi qu’ouvrir et fermer la voiture de leur choix. Côté déplacements, les Citroën C-Zero desservent une partie de la périphérie madrilène, précise le constructeur dans un communiqué.

Dailmer déjà sur le coup

"En quelques jours, plus de 3 000 personnes se sont déjà abonnées au service" d’auto-partage, se félicite Fernando Izquierdo, directeur général d’emov, dans ce même communiqué. Un nouveau service qui vient concurrencer celui proposé par Daimler, relève Les Echos, présent depuis 2015 à Madrid via son offre Car2Go. Dans les deux cas, les véhicules sont électriques et disponibles pour 19 centimes d’euro la minute. Selon le journal, PSA a toutefois le mérite de proposer des véhicules à quatre places – contre 480 Smart pour Daimler – ainsi qu’une "simplicité d’enregistrement du service", via son smartphone.

Toujours selon Les Echos, PSA et Eysa ont l’intention de doubler "rapidement" le nombre de véhicules disponibles dans la capitale espagnole. Ils envisagent également de se déployer dans d’autres villes européennes ou en Amérique Latine, grâce à l’implantation d’Eysa sur ce territoire.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus