Le groupe Laballery investit 6 millions d’euros dans son unité de Clamecy

Historiquement installée à Clamecy (Nièvre) depuis 1925, l’imprimerie Laballery s’agrandit et se dote d’une nouvelle ligne de production. Un investissement de 6 millions d’euros.

Partager

Le groupe Laballery investit 6 millions d’euros dans son unité de Clamecy
Le groupe Laballery imprime chaque année plus de 20 millions de livres.

Depuis 1925, Laballery imprime des livres monochromes à Clamecy, dans la Nièvre. Depuis son arrivée à la tête de l’entreprise en 2015, Hubert Pédurand s’est donné pour mission de faire de l’imprimerie Laballery un acteur incontournable de l’industrie du livre en se battant contre la nouvelle concurrence venue des autres pays d’Europe tout en respectant les traditions de l’imprimerie française. Après avoir racheté l’imprimerie Floch et ses 84 salariés en Mayenne en 2016 et La Source d’Or et ses 22 salariés dans la région de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) en mars 2018, le groupe Laballery investit aujourd’hui 6 millions d’euros pour agrandir le site de Clamecy et le doter d’un nouvel outil de production. Il a d’ailleurs fait d’une citation de Victor Hugo sa devise, "rien n’est solitaire, tout est solidaire".

Plus de 50 % des livres produits à l’étranger

"En France, on estime aujourd’hui qu’un demi-milliard de livres sont consommés chaque année. Toutefois, moins de 250 millions sont produits sur le territoire français", dénonce Hubert Pédurand. Le groupe Laballery en imprime chaque année plus de 20 millions. "Il nous faut innover dans notre métier pour perdurer", confie son directeur général. Aussi a-t-il investi deux millions d’euros dans une extension de 2 000 m² qui viendra se coller à l’actuel bâtiment de 8 000 m² à Clamecy et ainsi devenir "Laballery 2". Cette extension abritera une nouvelle rotative numérique d’une valeur de quatre millions d’euros.

Sept millions d’exemplaires en plus

Ce nouvel outil de production que le directeur général du groupe Laballery surnomme "rotopage numérique" permettra d’utiliser le logiciel "clic.edit" et ainsi produire dans des délais très courts toutes les commandes des éditeurs de manière totalement automatisée et en flux continu. "Dès le mois de juin 2019 et sur une perspective à cinq ans, nous pouvons affirmer que cette nouvelle rotopage numérique imprimera sept millions d’exemplaires supplémentaires", confie Hubert Pédurand.

Avec ses 182 salariés, le groupe Laballery réalise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. Il travaille pour la majeure partie des éditeurs comme Hachette, Stock, Belles Lettres, Nathan, PUF, Vuibert ou encore Retz.

Antonin Tabard

Antonin Tabard

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS