Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Objectifs revus à la hausse pour Seb, qui croit à l'électroménager connecté

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le

Le groupe d'électroménager SEB, aux marques célèbres (Tefal, Moulinex, Calor, etc), a vu sa croissance portée par le marché asiatique au premier semestre. Il mise plus que jamais sur l'innovation.

Objectifs revus à la hausse pour Seb, qui croit à l'électroménager connecté
Au premier semestre 2018, le groupe SEB présente un chiffre d'affaires de 3 025 millions d'euros.
© Groupe SEB

Les résultats semestriels du groupe d’électroménager SEB sont "assez contrastés", a indiqué son PDG Thierry de la Tour d’Artaise mercredi 25 juillet. Ils sont néanmoins en hausse: le chiffre d’affaires a progressé de 2,9% à 3,02 milliards d'euros, tandis que le résultat net de 91 millions d’euros a grimpé de 9,5 %.

Les marques appartenant à SEB se vendent dans 150 pays. Les marchés de l’Amérique du Nord et du Sud ont diminué (-17,9 % et

-15,5 % à parités courantes). En revanche les ventes en Asie et surtout en Chine sont en nette augmentation (+21,4 %), notamment grâce au e-commerce. Dans cette dernière, un tiers des ventes du Français sont désormais réalisées en ligne. Pour la zone EMEA, en petite croissance (+1,7 %), Thierry de la Tour d’Artaise souligne "l’effet Coupe du monde" : les consommateurs ont eu tendance à acheter des téléviseurs et non de l’électroménager.

Plus d’un an après l’acquisition de la marque allemande WMF, le groupe fait de belles performances grâce à ses ventes de machines à café notamment en B2B. WMF Professionnel a réalisé 290 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les machines à café professionnelles sont en vente dans les grandes chaînes de magasins et stations-service de proximité et 1 000 machines ont été livrées en Chine à la fin juin. "Ces ventes étaient la bonne surprise de l’acquisition de WMF, explique le PDG. Avec des machines digitalisées, ces innovations ont permis de meilleurs résultats". Quant à la vente de produits Grand Public, l’évolution se fera sur le plus long terme.

Ces chiffres ont permis de revoir à la hausse l’objectif de croissance organique des ventes du second semestre. Il passe de 5 à 7 %.

Rentrer dans l’ère du digital

"Notre consommateur a déjà tout chez lui. Notre métier, c’est de lui donner des nouveaux moyens. Quand on fait de l’innovation, ça fonctionne", insiste Thierry de la Tour d’Artaise. "Les recherches de la R&D reposent surtout sur la cinématique des écrans, qui est plus exigeante ainsi que des outils de contrôle de qualité", détaille Bertrand Neuschwander, directeur général délégué du groupe.

La R&D est particulièrement nourrie du retour client que peut avoir le groupe SEB grâce aux applications lancées en 2015. Il a lancé 11 applications, principalement liées à des recettes de cuisine. Quelques 400 000 clients sont actifs par mois. Ils "constituent une source d’analyse de besoins, un complément à nos retours et nous permettent d’intégrer un mode de vie pour personnaliser nos offres", explique Bertrand Neuschwander. De nouveaux appareils émergent pour répondre à des demandes ciblées, comme la table à repasser IXEO à la fois verticale et horizontale pour les Millenials ou le Cake factory pour réaliser des gâteaux au cœur coulant.

Côté chaine de production aussi, des expérimentations 4.0 sont mises en place. Au stade de projet, des outils de réalité augmentée sont testés dans une des usines de Seb pour l’assemblage de machines à café, plus complexe à cause du nombre de tâches facilement variable.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle