L'Usine Agro

Le groupe coopératif breton Sicamob risque le redressement judiciaire

, , ,

Publié le

Social

Deux des filiales du groupe coopératif Sicamob (Guerlesquin, Finistère) spécialisé dans la vente de gros bovins pour le compte de 20 000 éleveurs de Bretagne sont en difficulté. Le tribunal de commerce de Morlaix (Finistère) a donc décidé hier de la mise en liquidation judiciaire de l'une d'entre elels, l'entreprise piscicole STT. Cette diversification du groupe dans l'élevage de poissons a été un échec. Les 7 salariés de STT devraient être licenciés. Le même tribunal a mis en délibéré, à mercredi prochain, son jugement concernant l'entreprise MBO de 25 salariés. Cette autre filiale de Sicamob effectue du négoce d'animaux vivants. Elle serait en forte perte et risque le même sort que STT.

Face à la situation financière complexe et très déficitaire - le montant de la perte n'est pas communiqué- du groupe Sicamob de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, le Procureur de la République de Morlaix demande au Tribunal de commerce le redressement judiciaire de toutes les activités de la société coopérative qui emploie 200 personnes.

Le jugement prévu mercredi 10 septembre 2003 est très attendu par les professionnels de la région car Sicamob organise les mises en marchés des gros bovins grâce à 4 marchés au cadran où s'approvisionnent la plupart des abatteurs et transformateurs.

Stanislas DU GUERNY

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte