Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le groupe Canson se sépare de 60 salariés

, ,

Publié le

Confrontée à une réduction de ses volumes et pénalisé par l’effritement de ses marges, le papetier Canson va réduire la voilure sur ses deux sites d'Annonay (Ardèche).

Le groupe Canson se sépare de 60 salariés © D.R.

Le papetier Canson a annoncé lors d'un comité d'entreprise extraordinaire son intention de supprimer une soixantaine d’emplois sur ses deux sites d'Annonay (Ardèche). Les dirigeants de l’emblématique entreprise locale, filiale du groupe Hamelin, souhaitent réduire les coûts de production. Cela devrait permettre de limiter les effets conjugués de la baisse des marchés et de l’effritement des marges.

Production, maintenance, services supports, aucun secteur ne devrait être épargné. Le nouveau plan social de l'entreprise (59,6 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012, 270 salariés) est prévu pour le premier trimestre 2015. Il va affecter les deux sites de fabrication de papier pour les beaux-arts encore exploités par Canson dans le nord-Ardèche : Moulin du Roy où est produit le papier, et Grands Mûriers où il est transformé en feuilles et en blocs. 

Hamelin prévoit 25 fermetures d'usines dans le monde

Inquiets, les salariés ont bloqué l’accès aux sites. Ils dénoncent la dichotomie qui caractérise le discours tenu par la direction du groupe : "Cet été, on nous a demandé de travailler davantage et aujourd’hui, on nous annonce que nous somme en sureffectifs." Ils redoutent, à termes, la disparation pure et simple de leur entreprise. Pendant l'été 2013, le groupe Hamelin a annoncé son intention de revoir son business-model et de fermer au moins cinq usines sur les vingt-cinq qu’il compte dans le monde

L'industrie papetière annonéenne a déjà été fortement touchée par la fermeture il y a quelques années des sites de la Faya, où était produit le papier-calque. Mais également celle de Vidalon, d’où s’éleva, en 1783, la toute première montgolfière de l’histoire.

Frédéric Rolland

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle