Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Le groupe belge Trotec choisit la Drôme pour y implanter sa nouvelle usine de recyclage

, , , ,

Publié le

Spécialisé depuis sa création en 1968 dans le recyclage de coproduits issus de l’industrie agroalimentaire en matière première destinée à l’alimentation animale, le groupe belge Trotec va consacrer 20 millions d’euros dans la construction de sa nouvelle usine à Albon (Drôme). Opérationnelle en 2016, elle emploiera, à terme, une trentaine de personnes et produira 55 000 tonnes de produits.

Le groupe belge Trotec choisit la Drôme pour y implanter sa nouvelle usine de recyclage © funadium - FlickR - CC

Les entreprises citées

Entre 800 et 900 kilomètres selon les options choisies : telle est la distance qui sépare les communes de Furnes et d’Albon, respectivement situées pour la première de l’autre côté de la frontière franco-belge et pour la seconde, dans le département de la Drôme à une quarantaine de kilomètres au nord de Valence. C’est ici, en pleine vallée du Rhône, en bordure de l’autoroute A7, que le groupe Trotec a en effet choisi d’implanter son second site de production, à près de 9 heures de route de son siège social. Le 26 février, Sigrid Pauwelyn (qui avec sa sœur Dorethé, dirige l’entreprise Trotec) a fait le déplacement pour officialiser leur choix, en expliquer les tenants et les aboutissants et lancer le chantier.

Implantée sur un terrain d’un peu plus de deux hectares, cette nouvelle unité de transformation (la seconde du groupe) sera dimensionnée pour transformer annuellement - via des processus développés en interne, notamment en matière de séchage - quelques 77 000 tonnes de coproduits d’origine végétale issus de l’industrie agroalimentaire et initialement destinés à être détruits car non-commercialisables pour différentes raisons en 55 000 tonnes de matière première entrant dans l’élaboration d’aliments pour animaux.

Soutenue par l’Etat, la région Rhône-Alpes et le département de la Drôme à hauteur respectivement de 210 000 euros, 130 000 euros et 100 000 euros, la construction de ce site qui représente un investissement de 20 millions d’euros engendrera la création directe d’une trentaine d’emplois. Opérationnel en 2016, ce site est destiné à accompagner le développement du groupe Trotec (30 millions d’euros de chiffre d’affaires avec une cinquantaine de salariés) sur son cœur de métier - le recyclage de coproduits alimentaires - dont il est aujourd’hui le leader à l’échelle européenne et plus particulièrement, à travailler des matières premières d’origine françaises pour des industriels de l’alimentation animale implantés en France selon une logique de circuits courts.

Frédéric Rolland

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle