Le grec Famar investit 40 millions d'euros à Orléans

Le façonnier Famar a fusionné ses deux usines d'Orléans (Loiret). 700 emplois sont conservés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le grec Famar investit 40 millions d'euros à Orléans

Après avoir fermé son usine du centre-ville d'Orléans (Loiret) au printemps 2013, le fabricant de médicaments sans ordonnance Famar (450 millions d'euros de chiffre d'affaires, 3 100 salariés) vient d'achever le déménagement sur son autre site orléanais. Le laboratoire grec a investi 40 millions dans ce transfert et cet agrandissement, portant la surface totale bâtie à 50 000 mètres carrés.

"Le site du centre-ville devenait trop étroit", résume un porte-parole du groupe. Famar a récupéré 8,5 millions d'euros de cette emprise. La ville d'Orléans a racheté l'ancienne usine du Champ de Mars dans l'espoir d'y construire une salle Arena, mais le dossier est actuellement à l'arrêt.

L'autre usine, en périphérie, a été agrandie et automatisée. Dans ce transfert, Famar a supprimé une trentaine d’emplois à travers un plan de départs volontaires, portant l'effectif cumulé à environ 700 postes. Un premier plan avait déjà entraîné une soixantaine de départs volontaires auparavant.

Pour répondre à la croissance du secteur sachets, un magasin de grande hauteur de 2 500 mètres carrés a été bâti. Le site sera complétement opérationnel en fin d'année, après la fin des certifications par l'Agence nationale de la sécurité du médicament.

Le laboratoire grec travaille pour une vingtaine de grands comptes en formes sèches et liquides, dont Novartis et Johnson & Johnson. La production atteint 200 millions de boîtes par an, pour une capacité de 260 millions. Plus de 80 % sont destinés à l'export, essentiellement vers la Russie et les pays d'Europe de l'Est. Le chiffre d'affaires réalisé à Orléans est de 140 millions d'euros, sur un total français de 220 millions. Famar dispose de trois autres usines en France, à Saint-Genis-Laval (Rhône, 350 personnes), L'Aigle (Orne, 150 personnes) et Saint-Remy-sur-Avre (Eure-et-Loir, 200 personnes).

Stéphane Frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS