Le Grand Est et le Centre auront aussi leur SATT

Le programme d’investissement d’avenir vient a labellisé, lundi 10 décembre, deux nouvelles sociétés d’accélération du Transfert de Technologie (SATT). Cela porte à onze le nombre de ces structures de valorisation des produits de la recherche publique et académique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Grand Est et le Centre auront aussi leur SATT

Le Commissaire général à l’investissement, chargé de gérer le grand emprunt, vient d’annoncer 120 millions d’euros de dotations pour deux nouvelles Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologie (SATT). Il s’agit de la SATT Grand Centre et de la SATT Grand Est. La première aura comme actionnaires le PRES Centre-Val de Loire Université, le PRES Clermont-Université, le PRES Limousin Poitou-Charentes, le CNRS et l’IRSTEA. La seconde valorisera les résultats de recherche de du PRES Bourgogne Franche-Comté, de l’Université de Lorraine, de l’Université technologique de Troyes, du CNRS et l’INSERM.

11 SATT pour l’instant

Les deux SATT bénéficieront pour ce faire chacun d’un budget de 60 millions d’euros sur 10 ans. Ils sont puisés dans le volet valorisation du Programme d’Investissements d’Avenir, doté de 900 millions d’euros dont déjà 556 millions ont été engagés dans neuf SATT : Conectus Alsace, Lutech (Paris), Toulouse Tech Transfert, IDF-Innov (Ile-de-France), PACA Corse, Languedoc-Roussillon, Nord de France, Ouest Valorisation, Aquitaine.

Les collectivités bientôt au capital

Les SATT fédèrent l’ensemble des équipes de valorisation de sites universitaires (leurs actionnaires) sur un territoire donné. Elles financent la maturation technologique et servent d’interlocuteur unique aux entreprises dans les négociations de transfert technologique.

Ces deux nouvelles SATT ne devraient pas être les dernières. Une autre au moins, devrait être créée en Rhône-Alpes, autour de Grenoble. Des négociations sont aussi en cours pour faire entrer les collectivités locales au capital et donc au conseil d'administration de ces sociétés.

Aurélie Barbaux

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS