International

Le gouvernement veut sanctionner les laboratoires en cas de pénurie de médicaments

Julien Cottineau , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Face aux pénuries et tensions d’approvisionnement des médicaments en France, le Premier ministre Edouard Philippe envisage des mesures bien plus contraignantes pour les laboratoires pharmaceutiques. Sanctions financières et obligations seront inscrites dans le projet de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2020.

Le gouvernement veut sanctionner les laboratoires en cas de pénurie de médicaments
1200 traitements et vaccins pourraient être touchés en France par des pénuries cette année.
© D.R.

Matignon tape du poing sur la table. Dans le cadre d’une rencontre le 19 septembre avec une délégation d’entreprises et des associations de patients, Edouard Philippe, le Premier ministre, a dévoilé son intention d’accélérer le programme d’actions pour lutter contre les pénuries et les tensions d’approvisionnement des médicaments.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte