Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le gouvernement prône plus de compétitivité pour les PME

, , , ,

Publié le

Dans un entretien aux Echos du 28 août, la ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq voudrait que les petites et moyennes entreprises se renforcent à l’export.

Le gouvernement prône plus de compétitivité pour les PME © DR

"Sur 100 entreprises qui exportent pour la première fois, elles ne sont plus que 30 à exporter l'année suivante, confie la ministre. Il faut donc mieux repérer les PME à potentiel et les accompagner dans la durée". Selon elle l’accompagnement par Ubifrance doit être amélioré pour soutenir ces entreprises dans la durée. La ministre insiste notamment sur l’importance d’innover, une mesure qui permet d’accroitre les chances d’exporter.

La ministre pointe les difficultés rencontrées par les entreprises françaises et notamment l’un des soucis de la France en la matière à savoir le problème de compétitivité coût. Mais elle tempère ses propos et assure que cette difficulté n’affecte pas tous les secteurs.

Une réforme du dispositif de financement à l’export devrait être étudiée, car le système actuel est jugé peu efficace et assez peu concurrentiel, selon elle. "L'Allemagne a par exemple un système de prêts directs aux entreprises que nous n'avons pas" et "l'Etat français accorde des garanties à 95% via la Coface" alors que "d'autres pays montent leur garantie à 100%", assure la ministre.

Nicole Bricq revient aussi sur les déclarations du Premier ministre la semaine dernière concernant le déficit commercial de la France hors énergie qui doit être réduit à zéro. "Cela signifie que nos exportations, toutes catégories confondues, doivent croître chaque année de 2% de plus que nos importations. Il faut donc travailler sur tous les fronts", à la fois celui des grands contrats et celui des PME, affirme la ministre.

Cette déclaration intervient quelques semaines avant la remise des conclusions du commissaire général à l'Investissement Louis Gallois prévue pour début octobre. Il doit en effet examiner la compétitivité des entreprises françaises.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle