Le gouvernement mobilisé sur l'emploi et les salaires

Le ministre du Travail Michel Sapin a expliqué le 3 juin sur BFMTV-RMC qu’il "faut de nouveau une plus grande capacité de négociation sur l'ensemble des salaires et tout particulièrement dans les branches où le minimum de branche est inférieur au Smic".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le gouvernement mobilisé sur l'emploi et les salaires

Des négociations sur l’ensemble des salaires et plus particulièrement dans les branches où le minimum est inférieur au Smic seront bientôt engagées selon le ministre.

"Le smic, c'est important; mais si c'est juste le smic qui bouge et qu'il n'y a pas de dynamique salariale sur tout le reste, il y a un problème", a-t-il estimé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le ministre a expliqué que cette demande émanait avant tout des organisations syndicales. "Le jour où nous annoncerons le coup de pouce au smic, nous annoncerons aussi le lancement des négociations par branche", a-t-il souligné. Il a estimé qu’il fallait porter la question du Smic au niveau européen.

Cette annonce fait suite aux propos du premier ministre le 1er juin. Jean-Marc Ayrault a en effet précisé que la hausse serait inférieure à 5%. Pour Jean-Claude Mailly de Force ouvrière, il faudra que "la hausse soit la plus proche possible de 5% car c’est une attente forte".

Les retraites aussi

Le ministre du Travail est aussi revenu sur le thème de retraites. Selon lui, "un peu plus d'avantages" pourraient être octroyés aux femmes ayant eu des enfants et ayant commencé à travailler à 18 ou 19 ans pour partir à la retraite à 60 ans.

Un tel geste pourrait résulter du fait que, selon Bercy, le coût de l'assouplissement de la réforme des retraites du précédent gouvernement sera moins élevé qu'attendu pour les finances publiques.

Son homologue à l’économie, Pierre Moscovici, a expliqué le même jour lors du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI que "ce qu'il semble, c'est qu'en effet le coût annuel de la mesure sera moindre que ce qui était prévu".

Quant à la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, elle a déclaré ce 4 juin sur I-télé qu'"a priori, dans les périodes qui devraient être prises en considération pour ce départ possible à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé travaillé jeunes, seront comptabilisées les périodes de maternité. Toute la question est de savoir sur quelle durée exactement, et là, ça fera l'objet d'une concertation puis d'une décision de Marisol Touraine (ministre des Affaures sociales) et du Premier ministre (Jean-Marc Ayrault)".

Le rétablissement de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler très tôt sera à l'ordre du jour du prochain conseil des ministres.

"L'emploi matin midi et soir"

Sur la thématique de l’emploi, la première secrétaire du parti socialiste, a assuré dans un entretien au Monde.fr que pour les socialistes "le chômage s'attaque par tous les bouts".

Elle juge que "les cinq années qui viennent de s'écouler resteront marquées par l'abandon total de toute politique en faveur de la croissance, de l'industrie et de l'emploi. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a un objectif central : l'emploi matin, midi et soir. Pour nous, le chômage s'attaque par tous les bouts".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS