L'Usine Maroc

Le gouvernement marocain revoit à la baisse sa prévision de croissance, pour la deuxième fois

, ,

Publié le , mis à jour le 22/07/2014 À 09H41

De 2,5% à plus de 4%... Au Maroc, les estimations du taux de croissance pour l'année en cours alimentent la chronique presque chaque semaine. Le gouvernement, jusque là, le plus optimiste vient de réviser sa prévision d'un demi-point à la baisse. Le Haut-commissariat au plan reste lui le plus pessimiste. L'Usine Nouvelle fait le point.  

Le gouvernement marocain revoit à la baisse sa prévision de croissance, pour la deuxième fois
Mohammed Boussaid, ministre marocain de l'économie
© DR

Présentant l'état de la réalisation de la loi de finances pour les 6 premiers mois de 2014 en Conseil de gouvernement, Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances a indiqué, le 16 juillet, à Rabat  que "le taux de croissance économique devrait se situer à 3,5% en 2014, malgré la régression de la valeur ajoutée agricole suite à la baisse de la collecte des céréales." 

Par cette déclaration, il a abaissé ainsi la prévision du gouvernement d'un demi-point. La prévision était de 4,2% dans le PLF 2014 puis ramenée à 4%, un chiffre jugé optimiste par la plupart des autres institutions ou organismes économiques marocains ou internationaux. 

Fin 2013, la banque centrale, Bank Al Maghrib, avait livré un pronostic de croissance pour 2014 se situant entre 2,5 à 3,5%  dans l'hypothèse d'une production céréalière moyenne de 70 millions de quintaux. Cette prévision a été confirmée récemment par son gouverneur mais rectifiée d'un demi point à la baisse sur le haut de la fourchette. 

Le Haut-commissariat au plan, instance publique indépendante du gouvernement, a tout au plus ajusté à la hausse sa prévision d'un tout petit dixième de point à 2,5%.

Avec cette prévision de 3,5%, le pronostic du ministre de l'Economie et des finances se retrouve d'un point supérieur à celui du HCP et d'un demi point par rapport à la fourchette haute de la banque centrale marocaine. 

Pour clarifier l'état des plus récentes estimations, L'Usine Nouvelle les a rassemblées dans le tableau ci-dessous. Rendez-vous en 2015 pour la palme des prévisions les plus justes.

 

 

 

 

2003 - 2015 : taux de croissance du PIB du Maroc selon le FMI | Create Infographics

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte