Le gouvernement laisse filer le déficit. Michelin tourne rond. France télécom en ordre de bataille. Les indices boursiers plongent...

Partager

Le gouvernement laisse filer le déficit. Le Premier ministre a annoncé hier, que le déficit public français avait vraisemblablement dépassé, dès 2002, le seuil des 3 % du PIB, imposé par le pacte de stabilité, relève Les Echos. Jean-Pierre raffarin, au risque de s'attirer les foudres de Bruxelles, réfute toute rigueur pour 2003.

Michelin tourne rond. Le fabricant français de pneumatiques termine l'année sur de très bons chiffres, note Les Echos. Le résultat net a pratiquement doublé, à 614 millions d'euros. Pour autant, compte tenu des incertitudes de la conjoncture internationale, le manufacturier refuse de se livrer à des prévisions pour 2003.

France télécom en ordre de bataille. L'assemblée générale qui s'est tenue hier, a entériné les projets de recapitalisation de l'opérateur français, indique Les Echos. Même si le calendrier des opérations reste flou, le groupe dirigé par Thierry Breton, va pouvoir lancer une augmentation de capital de 15 milliards d'euros.

Les indices boursiers plongent. Tous les marchés européens se sont repliés hier, à des niveaux proches de ceux d'il y a six ou sept ans, rapporte La Tribune. Les risques géopolitiques, la baisse de la consommation américaine et les rumeurs de nouveaux scandales financiers, n'encouragent pas les investisseurs.

Hewlett-Pachard est au milieu du gué. Neuf mois après la fusion avec Compaq, près de 18 000 suppressions d'emplois et 3 milliards de dollars d'économie, programmés pour 2003, le numéro deux mondial de l'informatique doit concurrencer IBM dans le secteur des services, pour convaincre de la validité de l'opération, analyse La Tribune.

La pénurie d'ingénieurs se profile. Avec des filières scientifiques qui n'attirent plus de candidats, beaucoup d'entreprises ont des difficultés à recruter des ingénieurs, révèle La Tribune. Celles-ci cherchent à reserrer leurs liens avec les écoles, afin de mieux faire coincider l'offre avec les besoins.

Le dossier des retraites avance. Dans un entretien au Parisien, le ministre des affaires sociales clarifie les positions du gouvernement, sur les grandes lignes de la réforme des retraites. François Fillon confirme notamment l'alignement de la durée de cotisation des fonctionnaires, sur celle du privé.

Ahold dans la tourmente. Les possibles falsifications de comptes du troisième distributeur mondial, continuent de faire des vagues dans la communauté financière. Selon le Wall Street Journal, Deloitte & Touche, le cabinet d'audit du groupe, pourrait se retrouver sous les feux d'une enquète de la SEC, l'autorité de contrôle de la bourse New-Yorkaise.

Didier RAGU

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS