Quotidien des Usines

Le gouvernement forme des ambassadeurs pour rendre la France attractive

,

Publié le

Le gouvernement organise le 27 août une "Conférence des dirigeants français d'entreprises étrangères". Objectif de la réunion ? Stimuler les investissements étrangers en France, grâce à des patrons français installés à l’étranger, formés pour devenir ambassadeurs de l’Hexagone dans leur pays d'accueil.

Le gouvernement forme des ambassadeurs pour rendre la France attractive © zigazou76 - Flickr - C.C

L’Hexagone peut encore attirer les entreprises étrangères. Pour le prouver, trois ministres seront sur le pont le 27 août pour la "Conférence des dirigeants français d'entreprises étrangères". Nicole Bricq, chargée du Commerce extérieur, Arnaud Montebourg, au Redressement productif et Fleur Pellerin responsable des PME, de l’Innovation et du Numérique mèneront, auprès de 50 patrons français d’entreprises étrangères, une véritable opération séduction.

But de la manœuvre : stimuler les investissements étrangers en France. Pour cela, les ministres doivent transformer leurs invités en parfaits ambassadeurs du drapeau bleu blanc rouge, dans les pays où sont implantées leurs sociétés.

En 2012, 693 entreprises étrangères ont décidé d’investir dans l’Hexagone. Elles étaient 698 en 2011 selon les chiffres de l’Agence française pour les investissements internationaux. Ces placements stimulent l’activité : ils devraient permettre de créer 25 908 emplois en France dans les trois ans à venir.

Des signaux négatifs

Mais l'attractivité tricolore pourrait bien faiblir : depuis quelques mois, le gouvernement envoie des signaux négatifs vers les entreprises du reste du monde. La pression fiscale est très forte en France. L’Hexagone gagne même la palme du pays européen où l’impôt sur les sociétés est le plus fort, avec un taux de 36,1%. En comparaison, il n’est que de 29,8 % en Allemagne.

Les groupes internationaux peuvent aussi avoir peur des multiples interventions de l’Etat dans le secteur privé. Au mois de mai 2013, l’américain Yahoo! a failli racheter à l’opérateur Orange la "perle française du web", Dailymotion. Mais Pierre Moscovici (ministre de l’Economie) et Arnaud Montebourg se sont opposés à cette vente. Orange, dont l’Etat est actionnaire à 27%, a dû renoncer à l'opération.

Une hausse des investissements de 40%

Pour faire oublier ces fausses notes, Bercy a construit une longue argumentation dans un document de 40 pages qui sera distribué pendant la conférence. Il devrait détailler, selon le Figaro, les actions mises en place par le gouvernement ces derniers mois en faveur des entreprises, comme la création du Crédit d’impôt compétitivité et emploi.

D’ici la fin du mandat de François Hollande, l’Etat souhaite attirer sur le territoire hexagonal 1 000 décisions d’investissements par an - 300 venant de sociétés n’ayant jamais investi en France - soit une hausse de 40%.

Lélia de Matharel

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte