Les 4 commandements du plan anti-pesticides du gouvernement

Nicolas Hulot a annoncé le 25 avril son plan pour réduire la dépendance des agriculteurs français aux pesticides. Ses quatre priorités: la réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires dangeureux, l'amélioration de la communication, le renforcement de la recherche et la réforme du plan d'actions Ecophyto 2.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les 4 commandements du plan anti-pesticides du gouvernement

Comment réduire l'utilisation des produits phytosanitaires dans l'agriculture française ? Depuis le mois de janvier, le gouvernement planche sur la question aux côtés des différents acteurs du secteur. Ce 25 avril, par la voie de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, le plan anti-pesticides a enfin été dévoilé.

De la diminution des quantités de produits utilisés à la meilleure connaissance de l'impact des phytosanitaires sur l'environnement en passant par la recherche de solutions alternatives, ce plan s'articule autour de quatre principaux axes.

1 - Diminuer l'utilisation des phytosanitaires

Dans le prolongement des recommandations du rapport inter-inspection de fin 2017, le gouvernement souhaite réduire rapidement l’utilisation des substances les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement. Pour ce faire, il envisage de s'opposer systématiquement à la prolongation des licences pour les substances cancérogènes les plus dangereuses, celles dites mutagènes, et les substances toxiques pour la reproduction. Tous les perturbateurs endocriniens sont également concernés par la mesure.

"Ces mesures seront très rapidement mises en œuvre et nous permettront d’atteindre nos objectifs de réduction des phytosanitaires", a expliqué Nicolas Hulot.

2 - Mieux protéger la population

Dans un second point, le gouvernement souhaite que les impacts de ces produits sur la santé soient mieux connus et mieux communiqués pour protéger la population. Des expertises sur le sujet seront confiées à l'Inserm, l’Inra, l’Ineris ou encore l'Anses et chercheront à appréhender les effets des pesticides sur la santé humaine ou sur les écosystèmes.

A LIRE AUSSI

« L’Inra cherche à diversifier les espèces et l’offre variétale »

"Nous devons améliorer nos connaissances sur les impacts des pesticides sur notre santé et sur notre environnement, afin de protéger nos concitoyens", précise Agnès Buzyn, ministre de la Santé. Pour cela, le gouvernement promet qu'une batterie de mesures législatives sera prise pour réduire les risques liés à l’utilisation de pesticides pour les riverains des zones agricoles.

3 - Renforcer la recherche

Parallèlement, la recherche sera renforcée pour permettre aux agriculteurs de disposer de méthodes alternatives. Les produits de bio-controle seront particulièrement soutenus par les pouvoirs publics. Le gouvernement souhaite en favoriser la commercialisation afin qu'ils puissent être mis sur le marché rapidement.

A LIRE AUSSI

Le biocontrôle entend bénéficier du plan anti-pesticides du gouvernement

De manière plus générale, au niveau européen, Nicolas Hulot demande la création d'un mécanisme pour financer des études indépendantes.

4 - Moderniser Ecophyto 2

Dernier élément capital : le renforcement du plan Ecophyto 2. L'efficacité de ce plan d'actions, qui visait à réduire l'usage de pesticides de 50 % en 2025 par rapport à 2008, a ouvernement été critiquée par Nicolas Hulot. Le ministre souhaite ainsi que le mecanisme soit repensé et reformé. A titre d'exemple, il propose que l'accompagnement des agriculteurs vers une production bio soit désormais financé par la redevance pour pollutions diffuses. La nouvelle version d'Ecophyto 2 sera présentée au mois de juin.


1 Commentaire

Les 4 commandements du plan anti-pesticides du gouvernement

gustave
26/04/2018 12h:32

il est vraiment temps de limiter l'utilisation des pesticides, produits phytosanitaires pour la protection des récoltes ou produits contre les parasites, fréquente et massive, par épandage ou pulvérisation, qui présentent des risques importants pour la santé des travailleurs exposés et pour l'environnement

Réagir à ce commentaire

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS