Le gouvernement demande à ADP d’abandonner son projet d’extension à l’aéroport de Roissy

Le projet d'extension de l'aéroport francilien Roissy-Charles-de-Gaulle bat de l'aile. Le gouvernement français a demandé à ADP le 11 février d'abandonner le coûteux chantier.

Partager

Le gouvernement demande à ADP d’abandonner son projet d’extension à l’aéroport de Roissy
Le coût de l'extension de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle était évalué à au moins 7 milliards d'euros.

Les travaux devaient débuter en 2021. Retardé par la crise sanitaire et critiqué par l’Autorité environnementale, le projet de nouveau terminal à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (Île-de-France) risque de ne jamais voir le jour. Jeudi 11 février, le gouvernement français a annoncé au journal Le Monde qu’il demandait au groupe ADP (détenu à 50,6 % par l'État) d’abandonner le projet.

“C’est un projet obsolète, qui ne correspondait plus à la politique environnementale du gouvernement et aux exigences d’un secteur en pleine mutation, tourné vers l’avion vert de demain”, argumente la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Dans le cadre de son plan de soutien au transport aérien, l’État avait déjà demandé des contreparties aux entreprises comme le développement d’un avion zéro émission à l’horizon 2035.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

L’État veut un projet “plus cohérent” avec le climat

Alors que le trafic aérien s’effondre, étendre l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle ne semble plus pertinent aux yeux de l’exécutif. “Le gouvernement a demandé à ADP d’abandonner son projet et de lui en présenter un nouveau, plus cohérent avec ses objectifs de lutte contre le changement climatique et de protection de l’environnement”, indique Barbara Pompili.

Les contours de ce futur projet n’ont pas été détaillés. Selon Le Monde, le gouvernement reste ouvert à une augmentation de la capacité de l'aéroport mais à condition de ne pas augmenter ses émissions de gaz à effet de serre et de ne pas accroître l'emprise au sol des infrastructures qui s'étendent déjà sur trois départements : la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis et le Val-d'Oise.

Un projet critiqué par les maires

Le projet de terminal 4 subissait déjà des critiques avant la crise. "Les incidences du projet sur la qualité de l’air et sur le bruit et donc la santé des résidents et riverains de la plateforme aéroportuaire sont incomplètement évaluées", reprochait l'Autorité environnementale dans un avis datant de juillet 2019.

A LIRE AUSSI

En janvier 2020, un collectif de plus de 60 maires dénonçait l’impact négatif de cette extension pour la santé des habitants et leur qualité de vie. À l’époque, le gestionnaire des aéroports parisiens visait une entrée en service progressive à partir de 2028 avec un investissement colossal de 7 à 9 milliards d’euros. Mais ADP tablait alors, comme le reste du secteur, sur une croissance du trafic aérien mondial. La crise sanitaire rend plus incertaines ces perspectives, même si les experts tablent sur un retour à la normale à l’horizon 2024 ou 2026.

Simon Chodorge
Simon Chodorge

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS