Le gouvernement "au combat" pour sauver Spanghero, selon Garot

Englué dans le scandale de la viande de cheval dans les plats préparés, Spanghero a été mis en liquidation judiciare, vendredi 19 avril. Mais le gouvernement se battra pour sauver l’entreprise de Castelnaudary, a affirmé le ministre délégué à l’Agroalimentaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le gouvernement

Ce lundi 22 avril, en déplacement à Montpellier, le ministre délégué à l’Agroalimentaire Guillaume Garot a affirmé son soutien à Spanghero. "Nous sommes au combat et nous allons conduire ce combat ensemble" avec les employés et les élus, a déclaré le ministre.
Guillaume Garot a tenu une réunion d’urgence avec des représentants du personnel et des responsables politiques locaux. Cette réunion a servi à définir "une méthode de travail, mais surtout une méthode de combat pour l'emploi", a expliqué le ministre.

"Je ne dis pas que le combat sera gagné, je dis simplement aujourd'hui que nous allons livrer ce combat avec toute l'énergie qu'il faut", a-t-il toutefois modéré.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’entreprise Spanghero est prise dans le scandale de la viande de cheval retrouvée dans les plats préparés. La semaine dernière, le tribunal a prononcé sa mise en liquidation, avec poursuite d’activités pendant 3 mois. Jusqu’à mi-juillet, le propriétaire actuel, la coopérative basque Lur Berri, va chercher à vendre l'entreprise, qui perdrait 200 000 euros par semaine. Les salariés s'attendent à l'annonce d'un plan social dès cette semaine.

Astrid Gouzik

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS