Le gouvernement allemand veut mieux contrôler l'industrie de la viande low-cost

Depuis la découverte de 1 553 salariés testés positifs au Covid-19 chez le premier groupe allemand d'abattage et de découpe Tönnies, le secteur de la viande est sous le feu des critiques. Après avoir annoncé l'interdiction des contrats détachés à partir du 1er janvier 2021, le gouvernement souhaite déposer une loi cet été pour améliorer les conditions de travail et mieux contrôler les horaires de travail.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le gouvernement allemand veut mieux contrôler l'industrie de la viande low-cost
La promiscuité et l'absence de protection des salariés sur les lignes d'abattage ont été identifiées comme vecteurs de la propagation du virus.

Sur le prospectus de la chaîne de supermarchés allemande Edeka, le kilo de côtelettes de porc s'affiche à 3,99 euros, les saucisses de volaille à moins de trois euros le kilo. Des prix cassés qui ont fait la force de frappe du secteur de la transformation de la viande outre-Rhin, avec un chiffre d'affaires de 45,7 milliards d'euros en 2019 (en hausse de 8 % par rapport à 2018). Mais désormais, ce modèle basé sur les volumes est aussi synonyme de scandale, depuis que sur le site du premier groupe allemand d'abattage et de découpe Tönnies à Rheda-Wiedenbrück (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), sur les 6 000 employés, 1 553 ont été testés positifs au coronavirus.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement