Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le gouvernement allemand rassure sur l’état de l’économie

Publié le

Malgré la crise de la dette et les instabilités boursières, les autorités allemandes mettent en avant des signes positifs sur la conjoncture du pays.

Le gouvernement allemand rassure sur l’état de l’économie © D.R.

Les entreprises citées

La banque centrale allemande (Bundesbank) estime le 22 août que sa prévision de croissance du Produit intérieur brut (PIB) reste "autour de 3% pour 2011". Une estimation presqu'inchangée malgré les nombreux risques qui pèsent sur la conjoncture mondiale. En juin, elle tablait sur une croissance plus précise de 3,1%.

Selon l’organisme, la tendance de fond "reste orientée à la hausse pour l’ensemble du second semestre, même si elle devrait ralentir légèrement". Il précise que "les entreprises ont par exemple revu à la baisse leurs attentes qui étaient extrêmement optimistes". La banque centrale estime qu’il faut veiller sur certains facteurs susceptibles d’affecter la confiance dans le pays. A savoir l’évolution de l’économie américaine et les signes de fatigue cyclique des pays émergents. Elle rappelle néanmoins que l’Allemagne possède un point fort : sa demande intérieure avec un niveau élevé d’investissements dans les entreprises.

Pas de récession

Parallèlement à la publication de ces chiffres, le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, a assuré lors d’un entretien à la radio Deutschlandfunk, qu’il n’y avait aucun signe de récession dans le pays. "En Allemagne, comme dans le reste de l'Europe, le deuxième trimestre a été moins bon qu'attendu", a-t-il reconnu, en confirmant néanmoins l’objectif d’une croissance de 3% pour l’année.

Le gouvernement a aussi revu à la baisse sa prévision de déficit public, à 1,5% du PIB pour 2011. Bien loin des chiffres du mois d’avril par exemple (2,5% du PIB). "Le développement positif de cette année va se poursuivre jusqu'en 2015, ce qui permettra d'avoir des comptes équilibrés en 2014", estime le ministère des Finances.

Ces différentes annonces interviennent quelques jours après la révélation d’une croissance stable (+0,1%) pour le deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents en Allemagne.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle