Le gouvernement acte le rééquilibrage de la fiscalité entre diesel et essence

Dès le 1er janvier 2016, la taxation du gazole va augmenter de 1 centime, quand celle de l'essence va diminuer du même montant. En cinq ans, l'avantage fiscal du diesel aura donc disparu.

Partager

Le gouvernement acte le rééquilibrage de la fiscalité entre diesel et essence

Dans la foulée de l'affaire Volkswagen et alors que l'opinion publique est plus que jamais sensible à la problématique de la pollution, le gouvernement a acté ce mercredi 14 octobre le rééquilibrage de la fiscalité entre diesel et essence. Matignon a annoncé "le principe d'un rapprochement en 5 ans entre le prix du gazole et celui de l'essence", afin de mettre fin à la "diésélisation massive" du parc automobile français. Dès le 1er janvier 2015, la taxation du gazole va ainsi augmenter de 1 centime, quand celle de l'essence diminuera du même montant.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Alors que la tendance affichée était plutôt à la "pause fiscale" et que le gazole représente près de 80% de la consommation de carburants en France, cette mesure s'annonce difficile à avaler pour un grand nombre de conducteurs. En conséquence, le gouvernement s'est engagé à utiliser la recette dégagée "pour financer l'allégement de la fiscalité locale des contribuables modestes, et notamment des retraités, conformément à ses objectifs de justice sociale, partagés par la majorité parlementaire".

Renforcement de la prime à la conversion

Les industriels vont également devoir s'adapter : le diesel représente aujourd'hui 55,7 % des achats de voitures neuves particulières, un chiffre certes en recul depuis 2008 où la proportion avait atteint le niveau record de 77,3% des véhicules neuves achetées. Pour favoriser la transition vers d'autres motorisations, le gouvernement a donc également confirmé le renforcement de la prime à la conversion des vieux véhicules diesel. Elle concernera désormais les modèles de plus de 10 ans au lieu de 15, avec un montant doublé de 500 à 1000 euros.

La semaine dernière, Ségolène Royal avait présenté ce scénario. La ministre de l'Ecologie avait en effet tablé sur un rééquilibrage en cinq ans, insistant sur la nécessité pour les industriels de se mobiliser pour être en mesure de proposer le plus rapidement possible des alternatives, comme un véhicule électrique à la portée de tous.

Julien Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS