Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le glyphosate perturbe l'Europe

, ,

Publié le

Le glyphosate perturbe l'Europe
Gaëlle Fleitour

Quel avenir pour le glyphosate ? Une fois encore, Bruxelles hésite. Le sujet devrait être remis à l’ordre du jour le 23 octobre, lors du prochain comité d’experts des pays membres de l’Union européenne. La France, l’Autriche et l’Italie ont déclaré qu’elles refusaient de réautoriser pour dix ans cette molécule phare des pesticides, née avec le Roundup, le produit best-seller de Monsanto. Difficile de se fonder sur un avis scientifique, alors même que s’affrontent les opinions du Circ – agence de l’Organisation mondiale de la santé, qui la juge « probablement cancérigène » – et des agences sanitaires comme l’Efsa, qui la dédouane pour l’Europe avec une étude très contestée. Le gouvernement français a décidé de bannir le glyphosate en France. Reste à préciser le calendrier. Comment se passer d’une substance présente dans un tiers des herbicides vendus sur le marché, prisée par les agriculteurs pour son efficacité et son faible coût, son brevet ayant expiré ? Aucune autre solution n’est encore à la hauteur, plaide l’industrie de l’agrochimie, qui voit potentiellement disparaître un marché jusqu’alors pérenne. Pour le glyphosate comme pour tous les pesticides, les visions de court et long terme s’affrontent. Au gouvernement de choisir son camp… et de l’assumer. Les agriculteurs craignent que la France ne décide unilatéralement de se passer de ce produit. Et de subir une « distorsion de concurrence » avec leurs voisins européens, défavorable à l’« excellence agricole française » et à la compétitivité chère à Emmanuel Macron… Du côté de l’industrie, l’ère des produits phytosanitaires chimiques semble de plus en plus menacée. Ouvrant la voie au marché du biocontrôle, ces substances naturelles sur lesquelles planchent de petites entreprises françaises, mais aussi des géants de l’agrochimie.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus