Le gendarme aérien américain ne laissera plus Boeing participer à la certification des 737 MAX

Boeing ne participera plus à la certification des 737 MAX, a annoncé mardi 26 novembre le gendarme aérien américain. L'implication de l'avionneur dans ce processus soulevait des critiques dans le secteur de la sécurité aérienne.

Partager

Le gendarme aérien américain ne laissera plus Boeing participer à la certification des 737 MAX
Le 737 MAX est toujours interdit de vol à travers le monde après son implication dans deux accidents aériens qui ont provoqué la mort de 346 personnes. /Photo prise le 16 septembre 2019/REUTERS/Lindsey Wasson

L'autorité américaine de l'aviation civile ne veut plus laisser Boeing intervenir dans la certification des avions 737 MAX. Mardi 26 novembre, la Federal Aviation Administration (FAA) a informé l'avionneur qu'elle serait la seule autorité habilitée à délivrer les certificats de vol de tous les nouveaux 737 MAX.

Un rapport critique sur la FAA

La FAA partageait cette responsabilité avec le groupe américain par le passé. Après les crashes de deux 737 MAX en octobre 2018 et en mars, l'implication de Boeing dans le processus a toutefois suscité plusieurs critiques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans un rapport publié en octobre, un comité international d'experts, le JATR (Joint Authorities Technical Review), avait reproché à la FAA de déléguer des tâches de certification "de haut niveau" aux fabricants eux-mêmes. Le JATR a également estimé que cette pratique de longue date devait être revue en profondeur afin d'assurer la fiabilité des procédures.

La FAA examine toujours les corrections du 737 MAX

La FAA a également précisé qu'elle n'avait toujours pas achevé l'examen des changements apportés par Boeing aux logiciels de contrôle de vol de l'appareil. Le modèle monocouloir est toujours interdit de vol à travers le monde après son implication dans deux accidents aériens qui ont provoqué la mort de 346 personnes.

Boeing espère remettre en service son avion à partir de janvier 2020 mais l'annonce de la FAA risque de compliquer ce calendrier. L'avionneur n'a pas encore réagi publiquement à cette nouvelle.

Avec Reuters (Chris Sanders, version française Jean-Stéphane Brosse)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS