Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le géant naval européen menacé par l'alliance Fincantieri - Leonardo?

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le

La société de construction navale italienne, Fincantieri et le groupe de défense, aéronautique et spatial Leonardo, ont renforcé leur coopération dans leur filiale commune Orizzonte Sistemi Navali. Laissant en suspens l'alliance avec le français Naval Group (ex-DCNS).

Le géant naval européen menacé par l'alliance Fincantieri - Leonardo?
Orizzonte Sistemi Navali est une filiale posseédée à 51 % par Fincantieri et 49 % par Leonardo.
© Fincantieri - DR

Leonardo et Fincantieri ont conclu leurs nouvelles lignes directrices pour renforcer leur coopérations dans le domaine des navires de guerre. Ils réajustent ainsi les horizons prévus de leur entreprise conjointe appelée Orizzonte Sistemi Navali (OSN). Fincantieri et Leonardo possèdent respectivement 51 % et 49 % de l’OSN. Ils fourniront les ressources nécessaires pour la rendre responsable de la gestion de leurs systèmes de combats et des conditions nécessaires au développement des sous-systèmes.

"Fincantieri continuera d’agir en tant que contractant principal et interlocuteur de client. Leonardo conservera son rôle de développeur, fournisseur et équipementier des systèmes de gestion de combat", précisent les deux entreprises dans un communiqué conjoint datant du mercredi 10 octobre 2018. Et d’ajouter : "l’objectif est d’étendre leur présence sur le marché à l’étranger".

Pour le PDG de Leonardo, Alessandro Profumo, "Orizzonte Sistemi Navali est le meilleur moyen d’encourager le développement de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement nationale qui contribue à la création de navires militaires. En proposant conjointement des produits et des services, nous augmenterons la compétitivité de l'industrie italienne sur le marché international", juge-t-il.

Quid de l'alliance avec Naval Group ?

En février 2018, Fincantieri et Naval Group avaient réaffirmé leurs ambitions de rapprocher leur industrie civile et militaire. "Cette alliance permettra la construction d’un projet industriel et commercial solide entre les deux groupes. Celui-ci se concrétisera notamment par la conception et la réalisation conjointes de bâtiments de surface, dont le bâtiment de soutien et de ravitaillement devrait être un premier exemple", ont indiqué dans le communiqué de presse commun, les représentants de la France et de l’Italie, après un voyage à Rome de Florence Parly et de Bruno Le Maire.

Le français Naval Group (ex-DCNS) et Fincantieri, propriétaire à 50% des chantiers navals STX France, œuvrent depuis l'automne dernier à la constitution d'un "géant naval européen".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle