Le G7 Finances met des bâtons dans les roues du Libra de Facebook

CHANTILLY, Oise (Reuters) - Facebook ne peut mettre en oeuvre son projet de "cryptomonnaie stable" Libra dans les conditions actuelles, a prévenu mercredi le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire à l'ouverture d'un G7 Finances largement consacré aux défis posés par l'économie numérique.
Partager
Le G7 Finances met des bâtons dans les roues du Libra de Facebook
La réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G7 s'ouvre ce mercredi à Chantilly (Oise), une semaine après que les Etats-Unis ont menacé la France de représailles après la mise en place d'une taxe nationale sur les géants du numérique. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Depuis la présentation de cette initiative du groupe de Mark Zuckerberg mi-juin, régulateurs, banquiers centraux et gouvernements à travers le monde ont tour à tour fait part de leurs réserves, évoquant notamment les risques en matière de lutte contre le blanchiment, de protection des données ou de sécurité des transactions.

Mais les responsables politiques craignent également de voir des géants du numérique disposant d'une capitalisation parfois supérieure à la richesse de certains pays empiéter sur les prérogatives des Etats, une inquiétude qui s'est accentuée depuis la présentation du projet Libra.

"Aujourd'hui, je le dis très clairement, les conditions ne sont pas réunies pour que cette monnaie Libra telle qu'elle a été proposée par Facebook puisse être en fonction", a dit Bruno Le Maire à la presse à quelques minutes du début de la réunion du G7 Finances qu'il accueille à Chantilly (Oise).

Il faut donc réfléchir "soit à un encadrement, soit à une régulation" fixant les conditions indispensables à la mise en place de cet "instrument d'échange" qui ne peut en aucun cas disposer des mêmes attributs qu'une monnaie souveraine, a expliqué le ministre.

Chargé par Bruno Le Maire de chapeauter un groupe de travail sur l'encadrement des "stable coins", Benoît Coeuré, membre français du directoire de la Banque centrale européenne, doit présenter un rapport préliminaire sur la question aux ministres des Finances et banquiers centraux des sept pays les plus riches de la planète..

Le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda, a de son côté estimé que ce groupe de travail devrait probablement s'élargir à terme au-delà des pays du G7 du fait de l'impact potentiel de Libra à l'échelle internationale, à la mesure des milliards d'utilisateurs de Facebook à travers le monde.

"Ce n'est pas quelque chose qui peut être discuté seulement entre banquiers centraux du G7", a-t-il dit.

ACCORD CRUCIAL SUR LA FISCALITÉ DU NUMÉRIQUE

Plus largement, au-delà du projet Libra, les participants au G7 Finances doivent également discuter de la mise en place d'une imposition minimale des sociétés afin de lutter contre l'évasion et l'optimisation fiscales ainsi que de la taxation des géants du numérique, sujet à l'origine de tensions entre Paris et Washington ces derniers jours.

La France espère qu'un accord de principe sera trouvé sur ces deux thèmes connexes lors des deux demi-journées de réunion.

"Un accord au niveau du G7 est décisif. Si nous ne trouvons pas d'accord au niveau du G7 sur les grands principes de la taxation du digital aujourd'hui ou demain, très franchement ça sera compliqué de trouver un accord entre les 129 pays membres de l'OCDE", a prévenu Bruno Le Maire.

Cette dernière réunion ministérielle avant le sommet des chefs d'Etat prévu fin août à Biarritz intervient une semaine après que les Etats-Unis ont menacé la France de représailles commerciales juste avant le vote définitif d'une taxe nationale sur les géants du numérique.

Bruno Le Maire a réaffirmé que le gouvernement français ne renoncerait pas à cette taxe, qu'il souhaite temporaire en attendant un accord global dans le cadre de l'OCDE (Organisation de coopération et développement économiques), sur les activités de groupes comme Facebook, Amazon , Apple ou Google .

En dépit de leur désaccord sur la taxation du digital, Etats-Unis et France sont sur la même ligne sur la question plus large de la taxation minimale à l'impôt sur les sociétés.

Au-delà des questions du numérique et du Libra, les grands argentiers du G7 réunis à Chantilly évoqueront également les thèmes de la finance verte, de la cybersécurité du secteur financier, ou encore de la réduction des inégalités, un des thèmes principaux de la présidence française du G7.

(Myriam Rivet, Leigh Thomas et Leika Kihara, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS