Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le futur site de Quaron contribuera à pérenniser la plateforme chimique de Carling

, , ,

Publié le

Le spécialiste français de la distribution de produits chimiques Quaron va injecter 8 millions d’euros dans la construction d’un nouveau site de stockage et de conditionnement sur la plateforme de Carling-Saint-Avold (Moselle).

Le futur site de Quaron contribuera à pérenniser la plateforme chimique de Carling
Quaron prendra ses quartiers sur une parcelle de 3 hectares au nord de la plateforme de Carling Saint-Avold.
© Total Petrochemicals France

C’est la troisième nouvelle implantation programmée sur la plateforme chimique de Carling Saint-Avold (Moselle) depuis la reconversion engagée il y a cinq ans. Après les projets industriels de SNF Floerger et METabolic EXplorer, le distributeur français de produits chimiques Quaron a annoncé le 10 octobre la création d’un nouveau site sur la plateforme lorraine, son huitième dans l’hexagone. La société basée à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine) et détenue depuis 2011 par les allemands Stockmeier et Oqema, va injecter 8 millions d’euros sur place. L’entrée en service attendue à l’horizon 2021 devrait générer à termes une vingtaine d’emplois.

"Nous concrétisons notre volonté stratégique de mieux couvrir le quart nord-est de la France pour servir nos clients locaux jusqu’à présent livrés via notre site d’Haubourdin (Nord)", détaille Patrick Nguyen-Duhamel, directeur administratif et financier de Quaron. Le site de Carling Saint-Avold pourra accueillir des produits en vrac (acides, bases, solvants, etc.) dans 1 680 mètres-cubes de stockage, des produits conditionnés sur 3 600 m² d’espaces couverts, avec des zones de dépotage et une zone de préparation de commandes permettant le chargement simultané de six poids-lourds.

Convention de revitalisation

Quaron qui emploie 175 salariés pour un chiffre d’affaires consolidé de 151 millions d’euros en 2017, prendra ses quartiers au nord de la plateforme, sur une parcelle de trois hectares propriété de Total Petrochemicals France (TPF), après démantèlement d’anciennes cuves et dépollution du site. Le distributeur de produits chimiques va par ailleurs bénéficier du soutien de TPF dans le cadre de la convention volontaire de développement économique signée en 2014 avec l’Etat et la région.

Les collectivités territoriales se sont également engagées à soutenir le projet. "La plateforme de Carling Saint-Avold est un pôle économique structurant pour ce territoire industriel situé au cœur de la Moselle", a déclaré Jean Rottner, président de la région Grand Est qui a mobilisé une enveloppe de 288 000 euros. La plateforme créée durant l’après-guerre pour valoriser les sous-produits du charbon lorrain, totalise 1 200 emplois directs.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle