Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le futur PDG d'Airbus, Boeing plie ses ailes, nouveau visage chez Solvay ...5 images pour résumer la semaine

Sybille Aoudjhane

Publié le

Images L'Usine Nouvelle a sélectionné cinq images pour se replonger dans l'actualité de la semaine. Une semaine très aéro avec Airbus : son nouveau PDG et son vol ultra long courrier, mais aussi avec les ailes du 777X de Boeing. 

Les entreprises citées

C'est parti pour 18h45 de vol !

Le modèle Airbus A350-900 ULR (pour Ultra long range, soit ultra long courrier), a effectué son premier vol sur la compagnie asiatique Singapore Airlines, les 11 et 12 octobre. Le voyage entre Singapour et New-York est de 18h45 sans escale. Selon Airbus, ce modèle peut effectuer les plus longues distances "grâce à une autonomie de 9 700 milles nautiques (près de 18 000 km), soit plus de 20 heures sans escale". Les prochaines destinations seront San Francisco et Los Angeles. 

Le nouveau PDG d'Airbus

Guillaume Faury va succéder à Tom Enders à la tête d’Airbus en avril 2019. L’ex-patron d’Airbus Helicopters offre le visage de la stabilité et de la modernité. Il est le candidat naturel pour succéder au charismatique patron de l’avionneur, Tom Enders. 

Boeing aussi avance

Le Boeing 777X déploie ses ailes... pour mieux les replier ! C'est en effet la caractéristique principale du futur géant des airs de Boeing : ses ailes en matériaux composites peuvent se replier sur elles-mêmes pour permettre à l'avion de se frayer un chemin plus facilement dans les aéroports.

Ilham Kadri, à la tête de Solvay 

Le groupe chimique belge Solvay a annoncé le mardi 9 octobre la nomination d'Ilham Kadri au poste de PDG pour remplacer Jean-Pierre Clamadieu, sur le départ. Ce changement sera effectif à partir du 1er mars 2019. Il a été approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration de l'entreprise.

Collision au Cap Corse

Le 8 octobre, le ministre de la Transition écologique et solidaire s'est rendu à Bastia (Haute-Corse) pour un point de situation après la collision survenue entre deux navires au large du Cap Corse. L'accident maritime n'a fait aucun blessé mais a provoqué une nappe de pollution d'une longueur de 20 kilomètres.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

14/10/2018 - 08h37 -

Non seulement les transports maritimes rejettent des produits tel que le pétrole lourd en mer sans être poursuivis, leurs collisions sont catastropjiqies, il faut aussi rendre en compte les rejets d,imbrulés de leur puissants mo8 teurs. Globalement ces pollutions sont énormes dans un milieu fragile. Quand viendra une réglementation?
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle