Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Le futur EPR en Inde suspendu à un accord du Japon

Publié le

Areva attend un feu vert de Tokyo pour pouvoir livrer l’une des pièces maîtresses d'un réacteur de 3e génération EPR sur le territoire indien.

Le futur EPR en Inde suspendu à un accord du Japon
La cuve de l'EPR finlandais posée, juin 2010.

La signature d'un contrat de 7 milliards d'euros entre le fabricant français de centrales nucléaires et l'opérateur indien du nucléaire NPCIL était présentée comme imminente lors du voyage de Nicolas Sarkozy en Inde début décembre.

Las, tout bloque du fait d’un… fournisseur unique. Pour la fabrication de sa cuve, l'EPR a besoin de gros composants fabriqués exclusivement par le japonais JSW. Or Tokyo pourrait refuser d’exporter de telles pièces vers l’Inde, indiquent les Echos. Le pays n'a jamais vraiment accepté que Dehli se refuse à signer le traité de non-prolifération nucléaire.

Lot de consolation pour Areva : ses concurrents Westinghouse-Toshiba et General Electric-Hitachi sont aussi client de JSW.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle