Le fret fait dérailler la SNCF

Les mauvais résultats du premier trimestre traduisent les effets de la crise sur le transport ferroviaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le fret fait dérailler la SNCF
Le groupe SNCF a enregistré une baisse de 7,5 % de son chiffre d'affaires, à 5 643 M€ sur les trois premiers mois de l'année, soit 455 millions d'euros de moins qu'au premier trimestre 2008. En analysant les différentes branches, seule SNCF Proximités enregistre une augmentation de son activité (+ 2,7 %) avec la hausse des trafics sur les TER. Infrastructures & Ingénierie est quasiment stable (-0,3 %), alors que la branche destinée aux grandes lignes (SNCF Voyages) enregistre une désaffection du public en raison de la situation actuelle et des résultats toujours négatifs sur l'Eurostar.

En plus d'une fréquentation en diminution, le train franco-britannique est victime de la dépréciation de la Livre Sterling. Du coup, le chiffre d'affaires recule de 2,3 %. Si ces données sont tout à fait acceptables dans cette période troublée, c'est sans compter sur la branche Transport et Logistique qui subit une chute de 19 % de son chiffre d'affaires (-387 millions d'euros) à 1,7 Milliard d'euros.

Dans certains secteurs comme l'automobile, on évoque une demande de transport divisée par deux. Après une mauvaise année 2008 pour Fret SNCF (déficit de 345 millions d'euros), 2009 pourrait battre tous les records, si l'activité ne se redresse pas. Une perte égale ou supérieure à 600 million d'euros sur l'année est même déjà envisagée selon certaines sources.

Olivier Cognasse

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS