Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le francilien Echy fait entrer la lumière naturelle

,

Publié le

Made in France

Le francilien Echy fait entrer la lumière naturelle
Le système Eschysse combine fibre optique et panneaux solaires.
© credit photo

C’est une idée aussi lumineuse qu’écologique concrétisée par la société Echy : capturer la lumière naturelle à l’extérieur pour la diffuser à l’intérieur via la fibre optique. "Nous captons la lumière du soleil grâce à un panneau de lentilles de Fresnel, puis la concentrons dans une canalisation en fibre optique qui la transporte jusqu’à un diffuseur placé dans la pièce à alimenter", détaille Florent Longa, un des associés de la jeune entreprise implantée dans l’incubateur Descartes, à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne).

Echy a combiné plusieurs technologies pour concevoir son dispositif. "Le panneau, placé sur un mât, est équipé pour suivre la course du soleil. Pour le transport, nous utilisons une canalisation en fibre optique spéciale permettant de conserver toutes les couleurs de la lumière naturelle mais qui se glisse dans les gaines techniques sans nécessiter de travaux", poursuit Florent Longa.

En plein jour, un panneau de trois à quatre mètres carrés permet d’éclairer 100 mètres carré : un dispositif qui devrait réduire les coûts en énergie, surtout dans les régions à fort ensoleillement. "La lumière naturelle offre des avantages. Des études ont démontré qu’elle augmente la productivité et la concentration", précise Florent Longa. Faute de stockage énergétique, le panneau doit être couplé à un dispositif électrique classique.

Un "pilote" installé depuis octobre dernier dans les locaux de Setec International, à Vitrolles (Bouches-du-Rhône), a permis à Echy de réaliser un test in situ. Les premiers clients devraient recevoir l’équipement cet été et la start-up espère réaliser cinq installations de panneaux solaires pour un chiffre d’affaires prévisionnel 2014 de 100 000 euros. Pour l’heure, les prix des panneaux restent toujours élevés au regard d’autres solutions. Mais Echy compte diviser les coûts par quatre en multipliant par deux le rendement optique.

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle