International

Le français Parrot va équiper l'armée suisse en micro-drones

Hubert Mary , , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Le premier groupe de drones européen, Parrot, a été choisi pour équiper les forces armées suisses en micro-drones. Une bonne nouvelle pour le spécialiste de cette technologie après une année 2019 compliquée.

Le français Parrot va équiper l'armée suisse en micro-drones
Parrot est plus connu pour ses mini-drones à destination du grand public, comme le Mambo, en photo.
© Parrot

Dans le cadre de l'appel d'offres "Programme Suisse Mini UAV", l'armée suisse a choisi de s'équiper en micro-drones auprès du constructeur français Parrot. Le montant du contrat ainsi que le nombre et le type d'appareils ne sont pas connus. Ces derniers seront chargés d'accompagner les troupes au sol lors des opérations militaires. "Ce projet structurant marque une nouvelle avancée pour le groupe Parrot dans le domaine de la sécurité et de la défense auquel le groupe travaille depuis 2018", indique Parrot dans un communiqué.

"Même si l’impact financier de ce projet sera modeste sur les résultats du Groupe, nuance Parrot, ce nouveau contrat souligne la qualité des innovations technologiques développées par Parrot et sa position de premier plan sur le marché du drone civil."

En mai 2019, Parrot avait déjà remporté un appel d'offre émis par l'armée américaine pour une nouvelle génération de drones compacts, dédié aux missions de reconnaissance.

Bonne nouvelle après une année 2019 compliqué pour le constructeur

Ce nouveau contrat est une bonne nouvelle pour l'entreprise, par ailleurs numéro 2 mondial du marché des drones grand public, après une année 2019 compliquée. En novembre, l'entreprise affichait un recul de 40% de son chiffre d'affaire au troisième trimestre, à 23,4 millions d'euros. Des résultats qui avaient poussé Henri Seydoux, le PDG de Parrot, qui emploie plus de 600 salariés, à annoncer un plan de départ d’une centaine de personnes, essentiellement à l’international. 

Une situation alarmante débutée il y a quelques années avec l'émergence de concurrents produisant des appareils low cost à destination du grand public. Une réduction d'effectifs de 290 salariés avait déjà eu lieu en 2017, dont 150 personnes en France.

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte