Le français Coboteam et quatre autres clusters de robotique créent un consortium mondial

Cinq clusters de robotique, de France, Etats-Unis, Chine et Corée du Sud, ont signé un accord donnant naissance à un premier consortium international. L’objectif : favoriser les échanges et peser dans la création des standards et sur les problématiques sociétales et éthiques.

Partager
Le français Coboteam et quatre autres clusters de robotique créent un consortium mondial
Cinq clusters de robotique, de France, Etats-Unis, Chine et Corée du Sud, ont signé à Daegu un accord créant un premier consortium mondial.

Unir ses forces dans une région mais aussi entre pays. Cinq clusters de robotique issus de quatre pays différents ont annoncé, vendredi 24 novembre, avoir signé à Deagu, en Corée du Sud, un accord donnant naissance à un premier consortium mondial de robotique. Ce consortium regroupe le cluster français Coboteam (Région Auvergne-Rhône-Alpes), les américains Silicon Valley Robotics et Mass Robotics (implanté à Boston, dans le Massachusetts), le chinois Zria et le sud-coréen Repa.

Selon les termes de l’accord, les membres du consortium s’engagent "à échanger des informations pour la croissance du secteur […] et faciliter les échanges pour les entreprises des divers clusters" ainsi qu’à "être force de proposition pour la création de nouveaux standards, les problématiques sociétales et l’éthique", précise le communiqué.

Connaissance du marché et recherche de partenaires

"Il y a dans cet accord deux choses très importantes pour moi : il doit permettre aux acteurs de terrain d’entrer dans un débat de société, notamment sur les questions d’emploi et d’éthique liées à l’avènement de la robotique, et il doit permettre aux entreprises de chaque cluster de profiter des services des autres clusters", explique à L’Usine Nouvelle André Montaud, qui a signé l’accord au nom de Coboteam. Ce cluster a pour mission d’animer et d’aider à la structuration de la filière robotique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui représente environ 500 entreprises et 19 000 salariés pour un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros.

Les entreprises concernées sont surtout des start-up ou des PME de niche telles Paint’Up, qui propose un robot pour le traitement de façade, la jeune pousse lyonnaise TwinswHeel et son petit robot de livraison deux roues ou encore Hoomano, qui développe des solutions d’intelligence artificielle pour les robots sociaux. Des sociétés qui, contrairement aux constructeurs de robots dominant le marché, n’ont pas les réseaux ou la force de frappe pour aller à l’international

organiser des rencontres entre binômes

"L’idée est par exemple qu’une entreprise française souhaitant s’implanter dans la Silicon Valley puisse profiter de l’infrastructure du cluster Silicon Valley Robotics, précise André Montaud. Lorsque nous étions à Deagu, nous avons offert notre connaissance du marché européen à une start-up coréenne à la recherche d’un partenaire spécialisé en intelligence artificielle."

Prochaine étape après la signature de cet accord global : organiser des rencontres entre binômes pour rechercher des accords bilatéraux. Une démarche que le français Coboteam a déjà engagée avec le coréen Repa sur le volet robotique industrielle et qu’il aimerait développer avec l’américain Silicon Valley Robotics sur la robotique de service en B to B.

0 Commentaire

Le français Coboteam et quatre autres clusters de robotique créent un consortium mondial

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS