Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le recycleur français d'objets électroniques Back Market lève 41 millions d'euros et vise les États-Unis

, , ,

Publié le , mis à jour le 13/06/2018 À 10H03

La start-up parisienne Back Market a annoncé avoir levé 41 millions d'euros le 13 juin. Spécialiste du reconditionnement des produits électriques et électroniques, la jeune pousse veut créer une marque globale en se développant aux États-Unis.

Le recycleur français d'objets électroniques Back Market lève 41 millions d'euros et vise les États-Unis
Back Market a l'ambition de créer une marque globale sur le marché reconditionné.
© IHS Markit

La start-up française Back Market, une place de marché en ligne dédiée aux produits électriques et électroniques reconditionnés, a annoncé le mercredi 13 juin avoir levé 41 millions d'euros pour se développer aux États-Unis.

Première fortune de France, Bernard Arnault, qui dirige le géant du luxe LVMH, figure au nombre des investisseurs aux côtés, entre autres, de la société d'investissement Eurazeo.

Back Market a l'ambition de créer une marque globale sur le marché reconditionné, ce qui implique de se développer aux États-Unis, a expliqué le co-fondateur et PDG de la jeune pousse Thibaud Hug de Larauze.

Back Market, qui a pour concurrents les américains eBay et Amazon, connecte les vendeurs d'appareils usagés (smartphones, tablettes, consoles de jeu ...) avec des réparateurs. Les produits sont ensuite remis en état et mis en vente sur le site de la start-up.

Essor du marché des appareils reconditionnés

La start-up parisienne mise sur l'essor du marché des appareils reconditionnés, alimenté par la prolifération des smartphones, dont l'achat neuf est de plus en plus coûteux pour les consommateurs.

L'argent levé doit notamment permettre de doubler les effectifs pour les porter aux environs de 170 en l'espace d'un an, en recrutant notamment des experts en données et des ingénieurs pour ajouter de nouveaux produits au catalogue et améliorer le service client.

"Le potentiel est énorme, à hauteur de plusieurs milliards d’euros", a estimé Yann du Rusquec, responsable d'Eurazeo Croissance.

Les résultats financiers, la valorisation et la nouvelle répartition du capital de la société n'ont pas été détaillés.

 

Avec Reuters (Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle