Le français Asco Industries reprend Ascométal

Le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) a retenu l'offre du français Asco Industries, écartant la candidature du brésilien Gerdau, l’autre prétendant crédible à la reprise du sidérurgiste français Ascométal.

Partager
Le français Asco Industries reprend Ascométal

Le patriotisme économique l’aura emporté dans le bras de fer qui opposait depuis début mai les quatre candidats à la reprise d’Ascométal, placé en redressement judiciaire le 7 mars 2014. Le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) a retenu l’offre d’Asco Industries (Sparkling Industry), unique proposition française portée par Frank Supplisson, ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde et d’Eric Besson, soutenu par Guy Dollé et Noël Forgeard.

Promesse de 38 millions d'euros de prêt

La CGT et la CFDT soutenaient sans enthousiasme excessif cette offre de reprise d’un montant de 230 million d'euros assortie de la promesse de conserver la totalité des 1 862 emplois du groupe sidérurgiste. Le ministre de l’Economie Arnaud Montebourg et le président du conseil régional de Lorraine Jean-Pierre Masseret s’étaient également montrés sensibles à l’argument patriotique, promettant respectivement 35 et 3 millions d’euros de prêts à Asco Industries pour soutenir sa décision d’implanter son siège social en France sur le site d’Hagondange (Moselle). Ce choix est certainement dicté par des considérations d’ordre financier, les locaux de l’usine mosellane s’avérant bien moins coûteux qu’un siège social parisien.

"Nous espérons que l’offre retenue permettra d’assurer un avenir à Ascométal. Les investissements prévus sont minimaux et expriment plus une volonté de statu quo qu’une grande ambition et nous nous interrogeons quant à la solidité financière des repreneurs", souligne Jean Wendenbaum, délégué syndical CFE-CGC d’Ascométal à Hagondange.

Une perte de 40 millions d’euros

Les quatre actionnaires individuels – Frank Supplisson, Jacques Schaffnit (actuel président d’Ascométal), Guy Dollé et Noël Forgeard – n’apportent que 10 % des fonds, 80 % des apports provenant de groupes financiers majoritairement étrangers. Ascométal avait affiché fin 2013 une perte de 40 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 608 millions d’euros. Spécialiste des aciers longs spéciaux, le fleuron de la sidérurgie française a vu le volume de ses ventes fondre d’un tiers au cours des trois dernières années.

Pascale Braun

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ASCO INDUSTRIES

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS