L'Usine Auto

Le Fonds stratégique de participations acquiert 4 % du capital de Valeo

Simon Chodorge , ,

Publié le , mis à jour le 26/03/2020 À 08H35

[ACTUALISÉ] Valeo gagne un nouvel actionnaire. Le Fonds stratégique de participations (FSP), géré par la société de gestion Isalt, a annoncé son entrée au capital de l'équipementier automobile à hauteur de 4 %.

Le Fonds stratégique de participations acquiert 4 % du capital de Valeo
L’arrivée du FSP devrait apporter une bouffée d'air à Valeo en pleine crise financière et sanitaire.
© D.R.

Mercredi 25 mars, le Fonds stratégique de participations (FSP) a annoncé son entrée au capital de l’équipementier automobile Valeo. Géré par la société de gestion Isalt, le fonds détient désormais 4 % de l’entreprise française. Le montant de l’opération n’a pas été précisé.  

“Accompagner sur le long terme le développement” de Valeo

Le FSP sera représenté au conseil d’administration de Valeo. Julie Avrane-Chopard, directrice associée senior de la société de conseil McKinsey & Company siégera au nom du fonds. Elle doit remplacer Georges Pauget (ex-président du conseil de LCL - Le Crédit Lyonnais) qui a démissionné de ses fonctions le 24 mars. “La cooptation du Fonds stratégique de participations en tant qu’administrateur sera soumise à ratification lors de la prochaine assemblée générale de Valeo”, précise le groupe.

“Avec la participation du FSP au capital de Valeo, les assureurs membres de ce fonds privé ont choisi d’accompagner sur le long terme le développement de ce leader technologique français dont la capacité à innover et à s’adapter constitue un bel atout pour l’avenir”, a commenté dans un communiqué Pierre de Villeneuve, président du FSP.

Créé en 2013, le FSP compte sept assureurs français comme actionnaires : BNP Paribas Cardif, CNP Assurances, Crédit Agricole Assurances, Groupama, Natixis Assurances, Société Générale Assurances et enfin Suravenir. Il revendiquait en décembre 2019 un portefeuille d'environ 2,4 milliards d’euros dans diverses entreprises françaises : Arkema, Eutelsat Communications, Neoen, Safran ou encore Seb…

Un soutien bienvenu en pleine crise financière

L’opération a-t-elle un lien avec la pandémie de coronavirus Covid-19 qui affaiblit tout le secteur automobile français ? "Cet investissement a été construit progressivement à partir de 2019", assure le Fonds stratégique de participations. "Aujourd’hui plus que jamais nos entreprises ont besoin de soutien de long terme. La crise financière et sanitaire que nous traversons aura une fin et il parait nécessaire de rester mobilisé safin d’aider les entreprises à préserver la continuité de leurs activités", commente tout de même le président du FSP.

L’arrivée du FSP va apporter une bouffée d’air à l’équipementier automobile en pleine crise financière et sanitaire. En mars 2019, l’État était déjà monté au capital de l’entreprise via la Caisse des dépôts et consignations (CDC) alors que Valeo voyait fondre sa capitalisation boursière. 

Mercredi 25 mars, les investisseurs ont bien accueilli cette nouvelle dans un CAC 40 marqué par une forte volatilité. À la Bourse de Paris, l'action Valeo gagnait dans les premiers échanges 7,5% à 17,76 euros, plus forte hausse du CAC 40. À 12h00, la tendance s’est néanmoins inversée avec un titre en repli de 2,8 % à 16,06 euros. À la clôture des marchés mardi 24 mars, le titre de l'équipementier automobile accusait un repli de plus de 47 % depuis le début de l'année 2020.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte