Le fonds norvégien double ses investissements dans les renouvelables

OSLO (Reuters) - Le fonds souverain norvégien, le plus important au monde, va doubler ses investissements dans les énergies renouvelables, à 120 milliards de couronnes (12,4 milliards d'euros), notamment dans des projets d'infrastructure non cotés, comme des parcs solaires ou éoliens.
Partager
Le fonds norvégien double ses investissements dans les renouvelables
Le fonds souverain norvégien, le plus important au monde, va doubler ses investissements dans les énergies renouvelables, à 120 milliards de couronnes (12,4 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Ints Kalnins

Cette annonce faite vendredi par le ministère des Finances a aussitôt été saluée par des associations de défense de l'environnement, qui exhortent depuis longtemps le fonds, essentiellement alimenté par les revenus pétroliers et gaziers du pays, à se "verdir".

"Le gouvernement autorise enfin (...) le fonds pétrolier à investir dans des projets qui peuvent fournir au monde de l'énergie verte renouvelable", a déclaré Else Hendel, responsable chez WWF Norvège.

Comme les actifs sous gestion du fonds valent actuellement 1.050 milliards de dollars (937 milliards d'euros, soit plus de deux fois le produit intérieur brut 2018 de la Norvège), Else Hendel note que la nouvelle enveloppe d'investissements dans les renouvelables ne représente que 1,3% de ce total.

"C'est un début mais le parlement devrait augmenter encore davantage cette enveloppe", a-t-elle dit, se référant au fait que toutes les propositions du gouvernement pour le fonds doivent être approuvées par le parlement.

Le ministère des Finances veut également durcir les règles du fonds lui interdisant d'investir dans des entreprises qui génèrent plus de 30% de leur chiffre d'affaires du charbon thermique.

Il y a un mois, le gouvernement a dévoilé un plan prévoyant la cession par le fonds souverain de ses participations dans les sociétés d'exploration et de production (amont) de pétrole et de gaz.

Le fonds est investi à hauteur de 70% en actions - il possède des participations dans quelque 9.000 sociétés réparties dans 72 pays - et à 30% en obligations.

S'agissant de son portefeuille d'obligations, qui pèse quelque 300 milliards de dollars, le ministère des Finances a proposé une simplification qui passera notamment par le délestage d'emprunts d'Etat et d'entreprise émis par 10 pays différents et représentant un total de 17 milliards de dollars à fin 2018, selon des calculs faits par Reuters.

Il s'agit du Chili (362 millions de dollars), de la Corée du Sud (6,3 milliards), de la Hongrie (63 millions), d'Israël (117 millions), de la Malaisie (1,9 milliard), du Mexique (5,7 milliards), de la Pologne (1,05 milliard), de la République tchèque (50 millions), de la Russie (1,2 milliard) et de la Thaïlande (241 millions), a précisé le ministère.

Il souligne que ces changements permettront "des coûts de transactions plus faibles dans la gestion du fonds.

(Terje Solsvik et Gwladys Fouche, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Technicien Chimiste - Recyclage des Batteries F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Bessines-sur-Gartempe

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS