Le fonds activiste Bluebell critique le maintien d'Emmanuel Faber à la présidence de Danone

Sous la pression de fonds activistes, Danone a retiré au PDG Emmanuel Faber son poste de directeur général. Une décision insuffisante, selon Bluebell Capital.

Partager
Le fonds activiste Bluebell critique le maintien d'Emmanuel Faber à la présidence de Danone
Le géant laitier français Danone est devenu la cible de plusieurs fonds activistes. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Bluebell Capital a demandé mardi 2 mars au conseil d'administration de Danone de revenir sur sa décision de maintenir Emmanuel Faber à la présidence du groupe agroalimentaire. Le fonds activiste anglais réclame également la suspension de la mise en oeuvre du nouveau plan stratégique jusqu'à la désignation d'un nouveau directeur général.

Des premières étapes favorables mais pas suffisantes

Le fonds considère que Danone a besoin d'un changement de dirigeant, les performances du groupe en termes de croissance des ventes, de marges et de cours de Bourse étant moins bonnes que celles de compétiteurs comme Nestlé ou Unilever. S'il reconnaît que les annonces de Danone du 1er mars constituent de premières étapes favorables, Bluebell souhaite un relèvement de 65 à 70 ans de l'âge limite pour occuper la fonction de président. Le fonds prône aussi la nomination d'au moins un administrateur indépendant spécialiste des produits de grande consommation pour renforcer le conseil.

A LIRE AUSSI

"Demain, les fonds activistes devront peut-être à leur tour plier face à d'autres parties prenantes de Danone", estime Jérémy Lévêque

"Pour qu'un PDG réussisse, il/elle doit pouvoir mettre en place la politique décidée choisie pour l'entreprise, sans être limité par les décisions prises par la direction précédente", peut-on lire dans une lettre adressée au vice-président de Danone, Gilles Schnepp. "Le maintien d'Emmanuel Faber à la présidence aura un effet néfaste sur la compagnie, entravant la capacité du conseil à attirer un bon candidat. À en juger par la réaction du marché, nous ne sommes pas les seuls à avoir ce point de vue", poursuit Bluebell.

"Ce n'est pas une rupture nette"

Danone a clôturé la séance de mardi 2 mars en repli de 1,96 % à 56,12 euros. "Le marché est déçu par le maintien d'Emmanuel Faber à la présidence", explique Grégoire Laverne, un gestionnaire de fonds de la société d'investissement APICIL, basée à Paris, qui détient des actions Danone. "Ce n'est pas une rupture nette", ont déclaré les analystes de Bernstein à propos du plan visant à scinder les fonctions de PDG et de président.

A LIRE AUSSI

Pourquoi des actionnaires demandent à dissocier les fonctions de président et de directeur général chez Danone ?

L'autre fonds activiste appelant à des changements, Artisan Partner, n'a pas encore commenté ces changements. Danone n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire concernant la lettre de Bluebell.

A LIRE AUSSI

Emmanuel Faber reste président de Danone mais perd la direction générale

Avec Reuters (Sarah White, Gwenaelle Barzic, Sudip Kar-Gupta et Christian Lowe, version française Bertrand Boucey et Camille Raynaud)

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DANONE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS