Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Le foie gras français confirme son succès à l’étranger

Publié le

Les professionnels du foie gras ont de quoi se réjouir. L’excédent commercial de la filière a doublé sur les sept premiers mois de l’année 2013, par rapport à la même période de 2012. Une bonne nouvelle pour une filière, souvent pointée du doigt pour les problèmes de bien-être animal.  

Le foie gras français confirme son succès à l’étranger © Muriel Dovic - LSA

Malgré des polémiques de plus en plus répétées sur le bien-être animal dans certains pays étrangers, le foie gras continue à voir ses ventes bondir à l’étranger. Selon les chiffres du Comité interprofessionnel du foie gras (Cifog), la balance commerciale a doublé sur les 7 premiers mois de l’année 2013, à 12,675 millions d’euros, contre 6,1 millions d’euros pour la même période de 2012. "Ces bons chiffres reflètent une augmentation des exportations de la filière et une baisse des importations de foie gras cru", a expliqué le 17 octobre Marie-Pierre Pé, la déléguée générale du Cifog.

Les exportations ont atteint 39,3 millions d’euros, contre 37 millions en 2012 sur les 7 premiers mois. Une tendance qui devrait se confirmer sur le reste de l’année. Les ventes progressent dans des pays où le foie gras est déjà bien implanté comme le Japon (+35%), troisième pays consommateur après la France et l'Espagne. Le marché se reprend après la crise liée au tsunami en mars 2011. Les ventes ont également bondi de 75 % en Thaïlande, à 1,353 million d’euros et de 63 % aux Emirats arabes unis, à 444 000 euros. Mais surtout, la filière se réjouit de nouveaux arrivants comme l'Indonésie où les ventes ont bondi à près de 300 000 euros contre 6 000 euros l'an dernier. Même tendances en Lettonie, avec une progression à 226 000 euros contre 52 000 euros en 2012, ou en Australie (+33% à 240 000 euros).

Quant à la décision récente du groupe Amazon d’arrêter les ventes sur son site Internet en Grande-Bretagne, la filière qualifie cela de "non-événement économique". "Les ventes de foie gras sur Internet restent confidentielles", ont expliqué les professionnels.  

En 2012, le chiffre d’affaires des industriels du foie gras avaient atteint 2 milliards d’euros, contre 1,9 milliard l’an passé, pour une production de 19 600 tonnes en léger repli de 2%. L’excédent de la balance commerciale avait atteint 39 millions d’euros.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle