Le foie gras français confirme son succès à l’étranger

Les professionnels du foie gras ont de quoi se réjouir. L’excédent commercial de la filière a doublé sur les sept premiers mois de l’année 2013, par rapport à la même période de 2012. Une bonne nouvelle pour une filière, souvent pointée du doigt pour les problèmes de bien-être animal.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le foie gras français confirme son succès à l’étranger

Malgré des polémiques de plus en plus répétées sur le bien-être animal dans certains pays étrangers, le foie gras continue à voir ses ventes bondir à l’étranger. Selon les chiffres du Comité interprofessionnel du foie gras (Cifog), la balance commerciale a doublé sur les 7 premiers mois de l’année 2013, à 12,675 millions d’euros, contre 6,1 millions d’euros pour la même période de 2012. "Ces bons chiffres reflètent une augmentation des exportations de la filière et une baisse des importations de foie gras cru", a expliqué le 17 octobre Marie-Pierre Pé, la déléguée générale du Cifog.

Les exportations ont atteint 39,3 millions d’euros, contre 37 millions en 2012 sur les 7 premiers mois. Une tendance qui devrait se confirmer sur le reste de l’année. Les ventes progressent dans des pays où le foie gras est déjà bien implanté comme le Japon (+35%), troisième pays consommateur après la France et l'Espagne. Le marché se reprend après la crise liée au tsunami en mars 2011. Les ventes ont également bondi de 75 % en Thaïlande, à 1,353 million d’euros et de 63 % aux Emirats arabes unis, à 444 000 euros. Mais surtout, la filière se réjouit de nouveaux arrivants comme l'Indonésie où les ventes ont bondi à près de 300 000 euros contre 6 000 euros l'an dernier. Même tendances en Lettonie, avec une progression à 226 000 euros contre 52 000 euros en 2012, ou en Australie (+33% à 240 000 euros).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Quant à la décision récente du groupe Amazon d’arrêter les ventes sur son site Internet en Grande-Bretagne, la filière qualifie cela de "non-événement économique". "Les ventes de foie gras sur Internet restent confidentielles", ont expliqué les professionnels.

En 2012, le chiffre d’affaires des industriels du foie gras avaient atteint 2 milliards d’euros, contre 1,9 milliard l’an passé, pour une production de 19 600 tonnes en léger repli de 2%. L’excédent de la balance commerciale avait atteint 39 millions d’euros.

Adrien Cahuzac

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS