Le FMI estime devoir lever 600 milliards de dollars

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international estime qu'il a besoin de lever 600 milliards de dollars (468 milliards d'euros) pour pouvoir prêter aux pays souffrant des retombées de la crise de la dette dans la zone euro, apprend-on mercredi.

Partager

Sur ce total, le FMI estime que 500 milliards de dollars seront consacrés aux prêts aux Etats membres et que les 100 milliards restants seront utilisés comme un "matelas de protection", explique-t-on.

Les personnes interrogées étaient présentes lors d'une réunion du conseil d'administration du FMI à ce sujet mardi.

Le FMI estime aussi qu'il y aura 1.000 milliards de dollars à trouver sur les deux prochaines années si les conditions économiques venaient à se détériorer fortement dans le monde, ajoute-t-on.

La capacité de prêt du FMI est d'environ 380 milliards de dollars. Les sources interrogées estiment que l'engagement de l'Union européenne d'injecter 150 milliards d'euros dans le FMI est compris dans les 600 milliards de dollars.

Ces chiffres sont révélés alors que les grands pays développés et émergents du G20 se réunissent au Mexique mercredi pour des discussions préliminaires sur une augmentation du trésor de guerre du FMI dans un contexte de crise de la dette dans la zone euro.

Le conseil d'administration du FMI a discuté mardi de l'augmentation des ressources du fonds, et a appelé à des "efforts collectifs" pour contenir la crise de la dette européenne, a fait savoir la directrice générale du FMI Christine Lagarde.

Le FMI n'a pas exclu de réduire sa prévision de croissance mondiale lors de la mise à jour de ses prévisions le 24 janvier.

Lesley Wroughton, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Catherine Monin

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS