Le FMEA Rang 2 épaule les développements du franc-comtois FMX

Le fabricant d’outillage de presse et de pièces complexes, embouties et découpées, reçoit l’appui du FMEA Rang 2 pour investir 3 millions d’euros dans l’extension de ses ateliers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le FMEA Rang 2 épaule les développements du franc-comtois FMX

Le fonds commun de placement à risque FMEA Rang 2, dédié à soutenir les équipementiers de la filière automobile, accorde un "emprunt obligataire" à la société FMX pour un montant tenu confidentiel. Grâce à ce coup de pouce financier, l’entreprise de Meslières (Doubs), spécialisée dans la conception et réalisation d’outillages de presse, ainsi que de pièces complexes embouties et découpées, va accélérer ses investissements stratégiques.

Ils s’élèvent à 3 millions d’euros et prennent la forme d’une extension d’usine (900 mètres carrés) pour y loger une nouvelle presse d’emboutissage de 800 tonnes, dotée d’une table de 3,5 mètres, et ses équipements périphériques. La mise en service est prévue pour fin janvier 2013.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Notre clientèle, composée de grands équipementiers de rang 1 : Fudji Autotech, Faurecia, SNOP ou encore Altia, le repreneur de Caddie, nous demande des productions de plus en plus techniques, d’où l’obligation d’avoir un matériel très performant", justifie Christian Gehin, le président de FMX (62 personnes).

Préserver un savoir-faire

Cet ingénieur Arts et Métiers, repreneur de l’entreprise à la fin 2008, mène très bien sa barque avec une croissance régulière d’activité. Le chiffre d’affaires devrait atteindre les 11 millions d’euros d’activité, dont près de la moitié à l’exportation, contre moins de 10 millions deux ans plus tôt. «Et je vise les 15 millions d’euros dans les deux à trois ans», précise le dirigeant.

"Notre action consiste à favoriser la maîtrise de savoir-faire clés comme celui de FMX, car il s’agit d’un enjeu majeur pour préserver la filière automobile française", indique Antoine Bréhard, directeur régional de la Caisse des Dépôts en Franche-Comté et, délégué régional du Fonds Stratégique d’Investissement.

L’équipementier prévoit d’embaucher 3 à 4 personnes avec des profils recherchés de conducteurs de ligne et plaide pour un retour en force des formations industrielles devant les difficultés à trouver une main-d’œuvre pré-qualifiée.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS