Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le flop du cloud souverain

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Le flop du cloud souverain
Didier Renard, le PDG de Cloudwatt.

Les entreprises citées

L’État et Thales tirent la conclusion de l’échec du cloud souverain en cherchant à céder leurs parts dans Cloudwatt à Orange. Les trois actionnaires auraient déjà investi la moitié des 225 millions d’euros prévus dans cet opérateur créé en 2012 pour apporter une alternative « souveraine » de cloud aux fournisseurs américains Amazon, Microsoft, IBM. Mais les résultats s’avèrent décevants. En 2014, le chiffre d’affaires se limite à 2 millions d’euros pour Cloudwatt et 6 millions pour Numergy, l’autre opérateur de cloud souverain, lancé la même année par l’État, SFR et Bull. Loin de l’objectif de 400 millions d’euros pour 2017. À défaut de rapprocher les deux opérateurs, comme le souhaitait la secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire, l’État est contraint de fourguer Cloudwatt à Orange. Restera-t-il dans Numergy ? À voir. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle