Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Le finlandais TVO renonce à son référé sur la restructuration d'Areva et l'EPR OL3

, , , ,

Publié le , mis à jour le 30/05/2017 À 06H44

Infos Reuters PARIS (Reuters) - La compagnie finlandaise d'électricité TVO a finalement renoncé à une procédure judiciaire en référé qui portait sur la restructuration en cours d'Areva et son éventuel impact sur la construction du réacteur nucléaire Olkiluoto 3 (OL3), a annoncé lundi 29 mai le groupe français.

Le finlandais TVO renonce à son référé sur la restructuration d'Areva et l'EPR OL3
La compagnie finlandaise d"électricité TVO a renoncé à une procédure judiciaire en référé qui portait sur la restructuration en cours d"Areva et son éventuel impact sur la construction du réacteur nucléaire Olkiluoto 3 (photo), a annoncé lundi le groupe français.
© D.R.

Légère accalmie dans les relations entre TVO et ArevaTVO avait assigné Areva en référé en septembre 2016 pour obtenir des garanties sur le fait que le projet OL3 se verrait accorder les ressources nécessaires afin que le réacteur puisse comme prévu entrer en activité en 2018.

"Des discussions entre les parties ont permis le retrait de cette action le 18 mai 2017", a fait savoir Areva dans un communiqué.

"Les parties se concentrent sur l'achèvement du projet OL3 et le démarrage de la centrale", a ajouté le groupe.

TVO et le consortium formé par Areva et Siemens se réclament toutefois mutuellement des milliards d'euros d'indemnités devant la Chambre de commerce internationale (CCI) au titre des retards et des dépassements de coûts de construction du réacteur OL3, qui était censé initialement démarrer en 2009 (3,52 milliards d'euros pour Areva et 2,6 milliards d'euros pour TVO).

Dans le cadre de sa restructuration, le français prévoit de maintenir le contrat OL3 au sein du périmètre d'Areva SA et donc hors de la future société NewCo, qui regroupera les actifs et passifs du groupe liés au combustible nucléaire.

Pour Reuters, Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus