Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le ferroviaire, une industrie d'avenir

Olivier Cognasse ,

Publié le

Analyse

Le ferroviaire, une industrie d'avenir
Alstom, continue à engranger les contrats.
© D.R.

Autonome ou pas, le train n’est pas près de dérailler ! Nul besoin d’une boule de cristal pour prévoir un avenir radieux à l’industrie ferroviaire européenne et mondiale. Tant de métropoles à travers le monde souffrent encore de sous-équipement en mobilité propre. "Nous avons besoin de plus en plus de mobilité collective et je ne pense pas qu’il y ait de rupture technologique qui vienne supplanter le ferroviaire. Il n’y a pas d’autre moyen de transporter autant de monde", prédit Henri Poupart-Lafarge, le PDG d’Alstom.

Un optimisme confirmé par l’Union des industries ferroviaires européennes (Unife), qui prévoit une croissance mondiale de 2,7% par an du secteur d’ici à 2023. En Europe occidentale, région déjà bien équipée, le ferroviaire croîtrait de 2,2% par an. Et notre champion national, Alstom, continue à engranger les contrats. Les derniers en date : 730 millions d’euros pour la maintenance de quatre lignes de métro à Riyad, en Arabie saoudite. Un protocole d’accord avec la société des chemins de fer ukrainiens (UZ), première étape vers un contrat-cadre pour fournir et entretenir 210 locomotives électriques pour plus de 1 milliard d’euros.

Le tout dans une ambiance de fin d’époque avant la fusion prochaine avec Siemens. Là encore, tout se passe comme dans le meilleur des mondes, selon le patron d’Alstom. Les futurs partenaires seraient "d’accord sur tout" et commenceraient à travailler sur la nouvelle organisation. Un avis qui n’est pas partagé par tout le personnel, loin s’en faut, et Bruxelles doit encore donner (ou pas) son blanc-seing le 28 janvier 2019. Si tout se passe comme prévu, il restera à contrecarrer les offensives du chinois CRRC, bien en vue au salon Innotrans à Berlin avec son nouveau métro en fibre de carbone.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle