Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le fabricant de réservoirs ACGB a trouvé son repreneur

, ,

Publié le

Le dirigeant du fabricant normand de réservoirs sur mesure ACGB vient de transmettre l’entreprise qu’il avait créée il y a quarante-deux ans à MMS Manufacturing Normandie. Un nouveau souffle pour cette PME déjà fortement exportatrice.

Le fabricant de réservoirs ACGB a trouvé son repreneur
Atelier de production de réservoirs sur le site de Bavent (Calvados).
© ACGB

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Ça y est. Eric Olhund, dirigeant fondateur d’ACGB, a trouvé un repreneur pour son entreprise de fabrication de réservoirs en aluminium sur mesure. Agée de 71 ans, il cherchait depuis quelques années à céder son entreprise installée à Bavent (Calvados), à mi-chemin entre Caen et Cabourg. Mais ni l’offre montée par des cadres, ni les propositions d’investisseurs financiers n’avaient abouti. Eric Olhund, après une aventure longue de quarante-deux ans, voulait laisser ACGB, une centaine de salariés et 9,3 millions de chiffre d’affaires, entre les meilleures mains possibles. Ces mains, ce sont celles de Sylvain Auvy, 52 ans, qui a occupé des postes de direction dans l’industrie automobile, a été directeur général de Wagon Automotive et, dernièrement, de Citi Technologies, repris par le bureau d’études en ingénierie Altran.

"Après des postes de direction, j’avais à la fois envie de diriger ma propre entreprise et de revenir à mes premières amours, l’industrie, après un passage dans les services, explique Sylvain Auvy. J’ai été séduit par cette entreprise, à mi-chemin entre le sous-traitant et le systémier, qui réalise 52 % de son chiffre d’affaires à l’export et présente des perspectives d’évolution."

Sylvain Auvy a su convaincre Eric Olhund de sa volonté de s’investir dans le long terme dans ACGB et négocier un prix de cession acceptable pour les deux partis. Un point important, car les banques traînaient les pieds, pour employer une litote. "Des banques qui avaient accompagnée ACGB ne m’ont écouté que d'une oreille. Une seule, le CIC, m’a suivi."

Le soutien actif de la région Basse-Normandie a été déterminant, ainsi que celui de la Banque public d’investissement (BPI), grâce à l’intervention du commissaire au Redressement productif. La BPI, en apportant sa garantie à hauteur de 70 %, a permis d’emporter l’accord du CIC.

Le nouveau patron entend redonner un nouveau souffle à ACGB, reprise par une société holding créée pour l’occasion, MMS Manufacturing Normandie. Il s’appuie pour cela sur les membres de la maîtrise. Les deux cadres qui s’étaient proposés pour la reprise restent dans l’entreprise et entrent à hauteur de 10 % à eux deux au sein du capital. "Eric Olhund avait développé l’export surtout vers l’Europe du Nord, avec en particulier des produits pour les poids lourds. Il y a un potentiel dans le reste de l’Europe, ainsi que pour de nouveaux produits, comme pour le marché des hélicoptères."

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle