Quotidien des Usines

Le fabricant de madeleines Bijou investit 6,5 millions pour préparer ses commandes

, , ,

Publié le

La société familiale Bijou, qui produit des madeleines depuis 1845 à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), vient de se doter d'une unité de traitement de commandes sans équivalent en France.

Le fabricant de madeleines Bijou investit 6,5 millions pour préparer ses commandes
Le site de Bijou de Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne) s'est doté d'une unité de traitement de commandes.
© Bijou

L'entreprise Bijou vient d'investir 6,5 millions d'euros dans une unité de traitement de commandes unique en France pour son usine de Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne). Conçu par la société néerlandaise "E-collector" et intégré par le belge Intrion, cet équipement de cinq millions d'euros a nécessité l'aménagement d'un bâtiment de 1 200 m² pour un million d'euros supplémentaire. Ce système innovant, totalement automatisé, a pour objectif d'optimiser le stockage, de faciliter la préparation des commandes et d'améliorer les délais de livraison.

"Douze mois de mise au point ont été nécessaires pour rendre le système opérationnel, précise Jean-Philippe Dubois, le Président directeur général de Bijou. Il a d'abord permis d'améliorer la pénibilité du personnel en sortie de ligne puisque E-collector prend en charge la totalité du flux de production jusqu'à la préparation des commandes. Les boîtes sont automatiquement montées par ascenseur sur un convoyeur dénommé autoroute, qui possède plusieurs bretelles sur lesquelles chaque ligne de production est connectée. Elles sont rangées sur plateaux dans des bacs par catégories de produits. Des logiciels permettent de gérer leur temps de maturation. Les boîtes sont ensuite sorties par deux robots en fonction des dates, les plus anciennes en premier, et conditionnées en colis ou palette. Le taux d'erreurs de préparation est désormais nul, E-collector a fiabilisé le stock avec une meilleure gestion de la traçabilité, du colisage et de l'identification des destinataires. Les délais de livraison ont été réduits : 24 heures seulement pour une commande passée avant 15 heures. En terme de productivité, nous sommes gagnant et le personnel a été conservé, mais le but n'était pas de réduire les effectifs, quelques interventions restant manuelles."

Deux nouveaux magasins ouverts en 2016

La société familiale a diversifié sa gamme depuis 1996, renouvelant son catalogue au gré des saisons en proposant cigarettes et gâteaux fourrés, galettes, sablés, cookies, moelleux... Elle poursuit son développement en France uniquement, auprès des comités d’entreprise, collectivités locales et particuliers, tout en étant présente en grande distribution sous sa propre marque et sur Internet via son site marchand. Quatre magasins de vente sont ouverts aux particuliers, le nouveau magasin de Saint-Yrieix-la-Perche de 250 m² a été inauguré en janvier 2016. Ses clients s'approvisionnent aussi à Limoges, Brive-la-Gaillarde (Corrèze) et Eysines (Gironde), un magasin ouvert en septembre dernier.

L'entreprise compte 155 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros en 2016, une progression de 2 à 3 % est envisagée cette année.

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte