Quotidien des Usines

Le fabricant de chambres froides Dagard investit quatre millions

, , , ,

Publié le

Dagard, leader européen des chambres froides modulables et salles propres installé à Boussac (Creuse), poursuit ses investissements et élargit sa gamme.

Le fabricant de chambres froides Dagard investit quatre millions
Cellule de réfrigération Dagard
© Dagard

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Pour développer ses parts de marché à l'international, l'équipementier Dagard a engagé un investissement de quatre millions d'euros sur son site de Boussac (Creuse) qui se poursuivra sur 2015. L'acquisition d'une unité de profilage d'acier lui permet de réaliser des composants pour ses panneaux de salles propres. Elle offre également la possibilité de faire des coupes et des pliages techniques.
Une part de cet investissement concerne des outillages de tôlerie pour la réalisation de formes de plus en plus sophistiquées afin de diversifier sa gamme.

Une nouvelle gamme de chambres froides

L'équipementier a profité, cette semaine, du salon Equip Hôtel à Paris, dédié à l'hôtellerie et à la restauration pour dévoiler ses dernières innovations dont ses nouvelles chambres froides. "Nous avons lancé notre nouvelle gamme de cellules frigorifiques modulables baptisée Optima signale Daniel Quinet, le directeur administratif et financier. Ses parois de 80 mm d'épaisseur vont répondre aux attentes de nos clients dans toute l'Union européenne que ce soient pour les températures négatives et positives. Elles sont faciles à monter. Une cellule complète avec son rayonnage est installée en moins d'une heure par deux personnes. L'objectif est de repositionner Dagard comme fournisseur de premier rang en Europe."

Nouvelle activité industrielle

En 2015, l'industriel creusois s'équipera de nouvelles machines pour réaliser ses pré-mélanges de mousses isolantes, une activité nouvelle. "Au lieu d'acheter des formules toutes prêtes, nous pourrons les fabriquer pour les personnaliser davantage et améliorer, par la même occasion, leur résistance mécanique et au feu. Cela permettra également de mieux maîtriser nos coûts de production."

Quatre millions d'euros avaient été investis, en 2012 et 2013, dans des équipements de production dont une ligne automatique de fabrication de tôles poinçonnées, une profileuse, une machine à commandes numériques et un atelier.

En 2013, le chiffre d'affaires de Dagard s'élevait à 72 millions d'euros dont 20 % à l'export, il devrait être équivalent cette année. "Nous essayons de compenser la baisse du marché français par une croissance de nos exportations, assure Daniel Quinet. Nous espérons atteindre 22 % en fin d'exercice et 25 % en 2015. Pour y parvenir, nous misons sur les pays utilisateurs de salles propres avec en tête l'Amérique du Nord où nous comptons renforcer notre présence, de même qu'en Asie, dans les Emirats arabes unis et nous avons de bons espoirs en Amérique du Sud. Quant au marché de l'agro-alimentaire, il est en croissance en Afrique francophone où la chaîne du froid se met en place."

Depuis près d'un an, Thierry Suin a pris le contrôle de la société Dagard fondée en 1951. Outre l'usine de Boussac, Dagard dispose d'un second site industriel à Lavault-Sainte-Anne (Allier), avec un effectif total de 420 salariés.

Corinne Mérigaud

Retrouvez tous les fournisseurs de chambres froides sur L'Expo Permanente

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte