Le fabricant de cabines Tim finalement repris par un industriel bulgare

L'autre dossier industriel brûlant sur le bureau du ministère de l'Economie, après STX et GM&S, le sort de la société Tim vient de trouver une issue. Le tribunal de commerce de la métropole lilloise a en effet validé, mercredi 26 juillet, la reprise de la société basée à Quaëdrype (Nord). Elle emploie 471 salariés et génère autant d’emplois indirects dans la fabrication de cabines d’engins de chantier.

Partager
Le fabricant de cabines Tim finalement repris par un industriel bulgare

Fin du suspense pour les salariés du fabricant de cabines pour engins de chantier basé à Quaëdrype (Nord). Dans l'ombre des GM&S et des chantiers navals de STX, la société Tim va finalement être rachetée par Fil Filipov, un industriel bulgare. La seule offre en lice, déposée par l’industriel par ailleurs propriétaire du groupe allemand Atlas, et également producteur d'engins de chantier, a été acceptée par le tribunal de commerce de Lille mercredi 26 juillet. 446 emplois seront préservés.

Une centaine de salariés étaient présents mercredi matin devant le tribunal pour afficher leur soutien au repreneur finalement choisi. Le tribunal avait étudié une semaine plus tôt cette offre ainsi que celle du propriétaire de l’usine et avait décidé de repousser sa décision d’une semaine, en demandant à l’industriel de présenter des garanties de financement, ce qui avait provoqué sa colère et l’incompréhension de nombreux salariés. Fil Filipov a finalement déposé une nouvelle offre de reprise, acceptée ce mercredi.

123 salariés déjà licenciés en 2016

La société Tim est en redressement judiciaire depuis fin janvier. L’entreprise basée à Quaëdrype, non loin de Dunkerque, fabrique sur un site de 20 000 mètres carrés des cabines d’engins de chantier et de manutention, surtout pour son principal client est le groupe Caterpillar.

La société TIM a été fondée en 1948 et reprise par le groupe allemand Fritzmeier en 1991. Elle a subi au début des années 2010 la concurrence des pays de l’Est et la crise du BTP. Son chiffre d’affaires a été divisé par trois entre 2012 et 2016, à 50 millions d’euros. En 2016, TIM avait déjà licencié 123 salariés.

(Pierre Savary, édité par Yves Clarisse)

0 Commentaire

Le fabricant de cabines Tim finalement repris par un industriel bulgare

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

PRESENTS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS