Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Le fabricant de cabines de peinture automobiles Omia va ouvrir une usine au Maroc ciblant les pays émergents

Frédéric Parisot , ,

Publié le

Spécialisé dans la production de cabines et tunnels de peinture pour l’automobile ou l’industrie, le charentais Omia prévoit d'ouvrir début 2016 un site à Casablanca. Cette usine sera dédiée à la fabrication d’une nouvelle gamme de cabines à bas coûts qui s’adressera aux marchés émergents.

Le fabricant de cabines de peinture automobiles Omia va ouvrir une usine au Maroc ciblant les pays émergents
Aires de préparation des fonds avant peinture multifonctions
© omia

Basé en Charente à L'Isle-d'Espagnac, le groupe Omia souhaite se diversifier, et sa stratégie passe par le Maroc. Ce spécialiste des cabines de peintures, qui a changé d’actionnaire le 31 juillet (Naxicap remplace le fonds Cyclades), a mis sur pied un plan de développement ayant pour objectif un doublement du chiffre d’affaires d’ici cinq ans.

Parmi les mesures phares : un investissement de deux millions d’euros sur deux ans sur le site historique d’Angoulême , mais aussi la construction d’une usine à Casablanca comme le révèle L'Usine Nouvelle.

Ce site au Maroc devrait compter entre 20 et 25 salariés et entrer en fonction début 2016. Il aura pour objectif de doper l’activité internationale d’Omia. Cette dernière représente aujourd’hui un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros, sur les 28 millions que réalise au total l’entreprise. Et devrait passer à 7 millions d’euros dans 5 ans, selon le plan présenté à Naxicap.

"Notre stratégie consiste à élargir notre gamme de produits en proposant des cabines d’entrée de gamme, qui représentent l’essentiel des demandes sur les pays émergents, mais sur lesquelles nous ne sommes pas présents", expose à L'Usine Nouvelle Denis Delrieu, PDG de l’entreprise charentaise de 189 salariés.

Il s’agit donc d’une nouvelle gamme de cabines de peinture, prévues pour une commercialisation à partir du deuxième trimestre 2016, et qui aura vocation à être fabriquée au Maroc.

"Toute notre croissance internationale se fera à partir de Casablanca", affirme le PDG. Denis Delrieu compte sur une nouvelle conception, sur une réduction du nombre d’options de personnalisation et bien entendu sur un coût de main d’œuvre réduit pour proposer des cabines à partir de 10 000 euros, contre 15 000 euros actuellement pour les moins chères de la gamme.

2 millions d’euros investis sur le site historique

Le site français d’Angoulême sera lui aussi transformé. Le plan d’investissement prévoyant l’achat d’une nouvelle ligne de poinçonnage-cisaillage (l’ancienne machine sera envoyée dans l’usine de Casablanca), une plieuse de dernière génération, ainsi que de nouveaux outils informatiques (ERP et base de données techniques, notamment).

Une vingtaine de collaborateurs devrait être intégrée ces prochains mois pour accompagner la croissance et répondre aux besoins de développement.

En effet, les autres activités d’Omia enrichissent également leurs gammes de nouveaux produits. La division Auto vient de lancer tout récemment une cabine de peinture pour camions.

La division Industrie, quant à elle, lancera début 2016 un tunnel de traitement de surface que les clients pourront accoler à leurs cabines de peintures.

Frédéric Parisot

 

Vidéo institutionnelle d'Omia

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle