L'Usine Maroc

Le dynamisme de l'automobile et la baisse du prix du pétrole allègent fortement le déficit commercial marocain au premier semestre

,

Publié le

Les résultats préliminaires du commerce extérieur marocain au premier semestre font ressortir un allègement important du déficit commercial dopé par l'automobile et la baisse du prix du pétrole.

Le dynamisme de l'automobile et la baisse du prix du pétrole allègent fortement le déficit commercial marocain au premier semestre
au cours du premier semestre, le secteur de la construction automobile a enregistré à l'exportation la plus forte croissance à +21,2%
© amdi

Au cours du premier semestre de l'année, le déficit du commerce extérieur marocain a enregistré une forte baisse de l'ordre de 24,3 milliards de dirhams (2,2 milliards d'euros) – 1 000 dirhams = 93 euros.

Cette amélioration est due au dynamisme du secteur automobile qui garde sa place de premier secteur dans les exportations du pays (24,07 milliards de dirhams) devant l'agriculture et l'agro-alimentaire (23,4 milliards de dirhams) et les phosphates et dérivés à (22,2 milliards de dirhams).

la construction automobile a enregistré à l'exportation la plus forte croissance

En effet, au cours du premier semestre, le secteur de la construction automobile a enregistré à l'exportation la plus forte croissance à +21,2% devant la pêche et aquaculture à +21,1% et les phosphates et dérivés à +21%.

C'est ce qui ressort des indicateurs préliminaires des échanges extérieurs du Maroc publiés par l'Office des changes pour la période allant à fin juin 2015. (voir l'étude complète ci dessous).

L'autre élément ayant contribué à l'amélioration du déficit du royaume concerne la diminution des importations d'huile brute de pétrole de -43,5% à 9,5 milliards de dirhams en valeur au cours du premier semestre. Le total des importations de produits énergétiques se chiffre lui à 34,7 milliards de dirhams au cours de la même période selon l'Office des changes.

Par ailleurs, il est à noter la progression de 19,6% des flux des Investissements directs étrangers (IDE) de 13 milliards de dirhams contre 10,9 milliards de dirhams à fin juin 2014. Un résultat "imputable à la hausse des recettes (+2,8 milliards de dirhams) plus importante que celle des dépenses (+0,7 milliards de dirhams)", indique l'Office des changes.

N.D.

Maroc, Office Des Changes, Indicateurs Semestriels Préliminaires Des Échanges Extérieurs Juin 2015

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte