Le durcissement des règles attendra

Cécile Maillard ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le durcissement des règles attendra
Marianne Thyssen, la commissaire européenne chargée de l’emploi.
Onze pays de l’Union européenne s’opposent à un projet de directive de Bruxelles qui durcit les conditions du travail détaché. Afin de lutter contre le dumping social, ce texte prévoit de verser aux travailleurs européens détachés dans un autre État, le même salaire que celui perçu par les salariés locaux. Aujourd’hui, c’est le salaire minimum du pays qui leur est garanti. La directive entend également imposer aux entreprises de travail temporaire étrangères, le respect des lois nationales sur le travail temporaire et appliquer toute la législation du travail d’un État quand le détachement dure plus de vingt-quatre mois. Dix pays d’Europe de l’Est ainsi que le Danemark se sont officiellement opposés à la directive, arguant que cette réglementation devrait être traitée au niveau[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte